Epidémie Lassa dans le Borgou et environs: Vingt cas suspects dont neuf décès déjà recensés

Par Claude Urbain PLAGBETO,

  Rubriques: Santé |   Commentaires: Aucun


Vingt cas dénombrés au total : neuf décès et onze cas suspects, l’épidémie de la fièvre hémorragique à virus Lassa continue de faire des ravages dans le Borgou et environs. Le dernier point effectué lundi 1er février par Dr Fatioulaye Issa Djibril, directeur départemental de la Santé du Borgou-Alibori, fait état d’un patient provenant de la commune de Kalalé qui est décédé lundi matin à Nikki. La commune de Tchaourou reste la plus touchée par la maladie. Deux cas suspects avaient été enregistrés dans la commune voisine de Ouèssè dans le département des Collines. Par ailleurs, un autre cas a été référé au Centre hospitalier départemental de l’Ouémé à Porto-Novo.

LIRE AUSSI:  Bilan de santé: Une pratique connue, mais peu répandue

Un suivi journalier est fait de tous les sujets qui ont été en contact avec les malades recensés ; la situation est sous contrôle grâce au soutien du ministère de la Santé, de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), a-t-il rassuré, à la faveur de la première session du Conseil départemental de concertation et de coordination (CDCC) du Borgou-Alibori au titre de l’année 2016. Au cours de la rencontre qui a réuni le préfet, les maires, leurs adjoints et autres, le directeur départemental de la Santé a expliqué que la fièvre Lassa se transmet par le contact avec le sang ou déjections de rat à multi-mamelles péri-domestique, des sécrétions d’une personne infectée telles que le sang, la salive, les vomissures, les selles et la sueur ou tout autre liquide.
La prévention reste le seul moyen efficace mais l’administration précoce du médicament Ribavirine antiviral disponible, dans les six premiers jours de la maladie, réduit considérablement la mortalité due à la maladie, informe Dr Fatioulaye Issa Djibril. Les symptômes de la maladie sont : maux de tête, perte d’appétit, fatigue intense, douleurs abdominales difficultés à respirer, maux de gorge et/ou difficultés à avaler, vomissements/nausées, diarrhée, douleurs musculaires ou articulaires, œdème, de la face, surdité, hypotension ou parfois des saignements inexpliqués¦

LIRE AUSSI:  Sous-allimentation: Comprendre et combattre la malnutrition

Claude Urbain PLAGBETO A/R Borgou-Alibori