Enseignement technique, formation et insertion professionnelle: Le projet Defi-pro fait le point des avancées

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubriques: Education |   Commentaires: Aucun


Le comité de pilotage du Projet de développement de l’enseignement technique, de la formation et de l’insertion professionnelle (Defi-pro) a tenu, mardi 17 décembre, au ministère en charge de l’Enseignement secondaire, sa troisième session. Divers acteurs intervenant au niveau dudit projet, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle y ont pris part. La session se propose pour l’essentiel de se pencher sur le point d’avancement du projet.

LIRE AUSSI:  Délibération de l’examen du Bac session de juillet 2020: Le Dob présente les résultats et les performances des candidats


Le Projet de développement de l’enseignement technique, de la formation et de l’insertion professionnelle (Defi-pro) démarré en début d’année 2017 boucle en ce mois de décembre, deux ans d’activités. Des activités qui l’ont propulsé dans sa phase active, avec à chaque fois, des bilans d’étape. Il s’agit aussi de faire des projections sur l’avenir, raison d’être de la session du comité de pilotage qui s’est tenue ce mardi 17 décembre.
La présentation des fondamentaux du projet et des principales avancées depuis son démarrage, le point d’avancement général du projet au 30 novembre dernier, le bilan technique et financier du Plan de travail annuel budgétisé (Ptab) 2019, la présentation et la validation du Ptab 2020, ainsi que l’adoption des modalités de sa mise en œuvre et de son suivi, de même que la revue du dispositif opérationnel du projet sont les activités phares retenues pour cette session dont les travaux ont été ouverts par le directeur de cabinet du ministre en charge de l’Enseignement secondaire, Jean Benoît Alokpon. Celui-ci rapellera d’ailleurs que cette session du Copil du projet Defi-pro, loin de répondre tout simplement à une exigence du partenaire qu’est l’Agence française de développement, permet aussi de jauger les avancements d’une initiative majeure dont la finalité est d’extirper les jeunes du chômage. Il y espère surtout, une bonne articulation des actions à venir, en vue d’impacter la cible. Jean Benoît Alokpon estime que Defi-pro est un projet de grande importance, hissé au rang d’initiative prioritaire dans le dispositif d’épanouissement des jeunes voulu par le ministère. Il rappelle aux participants, les attentes placées en eux par le ministre lui-même, quant aux résolutions à prendre au cours de la session.
Le projet Defi-pro bénéficie d’un appui de 23 millions d’Euros dont 20 millions de prêt. Trois composantes forment sa charpente. Il a pour finalité de contribuer au développement économique et social du Bénin par un renforcement de l’offre de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle adaptée aux besoins du marché de l’emploi, afin de contribuer à la réduction des inégalités sociales et territoriales. La première composante du projet est intitulée « renforcer et moderniser les infrastructures et les équipements des établissements de l’Eftp », alors que la deuxième a pour finalité d’améliorer et de pérenniser la qualité de la formation technique et professionnelle pour une meilleure employabilité des apprenants. La dernière composante a pour but le renforcement des dispositifs de gouvernance et de pilotage pour une meilleure efficience des processus décisionnels de l’Eftp.

LIRE AUSSI:  Evaluation des enseignants: Les organisations syndicales approuvent