Energie électrique: Comment maîtriser le coût de la consommation

Par Anselme Pascal AGUEHOUNDE,

  Rubriques: Société |   Commentaires: Aucun


Au Bénin, la demande d’énergie est en pleine croissance. Ménages, opérateurs économiques, secteurs public et privé ont tous besoin de cette ressource. Mais d’aucuns se plaignent de l’inadéquation entre l’énergie utilisée et son coût. Et ce, dans l’ignorance que la hausse des factures est bien souvent due à la qualité des équipements électroménagers utilisés.

LIRE AUSSI:  Gustave Assah à propos de la création de la Cour des comptes: « C’est un acte qui rassure sur la volonté d’éradiquer la mafia économique»

Dans la maîtrise du coût de l’énergie électrique, les équipements électroménagers utilisés ont une grande part. En effet, l’utilisation des équipements énergivores constitue non seulement une source de dépenses importantes pour les populations mais aussi une situation qui occasionne un déficit énergétique au niveau national.
Lorsque les factures d’électricité sont moins élevées chez le voisin alors que l’on estime avoir les mêmes charges que lui, la différence se trouve souvent au niveau de la qualité des équipements électroménagers. L’on se dit faire des économies en achetant des équipements de sources inconnues ou de deuxième main, mais c’est sans savoir que ces équipements sont parfois énergivores. Ils font bien plus dépenser de telle sorte que l’économie faite dans le coût d’achat s’étiole très vite à l’utilisation.
Par ailleurs, ces équipements hors-normes favorisent l’émission des gaz à effet de serre qui contribue à la détérioration de l’environnement et au changement climatique. Or, l’utilisation des produits et équipements respectant les normes d’efficacité énergétique permet une réduction des dépenses énergétiques des ménages, une meilleure distribution de l’énergie à un plus grand nombre de personnes, à un coût raisonnable et favorise une meilleure préservation de l’environnement. Opter pour l’efficacité énergétique est une solution plus avantageuse. Le Millennium challenge account (Mca) définit l’efficacité énergétique comme un concept qui permet de choisir les moyens rationnels dans la consommation d’énergie utile pour un service rendu. « L’efficacité énergétique se définit comme une consommation en énergie moindre pour le même service rendu. C’est l’état de fonctionnement d’un système pour lequel la consommation d’énergie est minimisée pour un service identique rendu. Il s’agit de consommer moins pour le même confort ou pour le même travail. Cela permet d’éviter le gaspillage de l’énergie en rationnalisant la consommation de l’énergie et en utilisant des technologies appropriées qui ne sont pas gourmandes en énergie. L’efficacité énergétique permet à la fois d’assurer toujours plus de services en consommant le moins possible d’énergie. Il permet aussi d’endiguer les émissions de gaz à effet de serre », certifie Karine Gbaguidi Kérékou, directrice de la communication et des relations publiques de Mca-Bénin II, un programme axé sur le développement de l’énergie électrique au Bénin.

LIRE AUSSI:  Assassinat sur la personne de la petite Djalika Hassane: Kadidja Mamadou écope de quinze ans de réclusion criminelle

L’efficacité énergétique de mise à partir du 30 juin prochain !

Conscient de l’importance de l’utilisation des produits respectant les normes d’efficacité énergétique, le gouvernement béninois a pris certaines dispositions contraignant les opérateurs à ne commercialiser que des produits efficients. Il s’agit en l’occurrence du décret 2018-563 du 19 décembre 2018 fixant les normes minimales de performances énergétiques et le système d’étiquetage énergétique des lampes et climatiseurs individuels en République du Bénin. Selon ledit décret, tous les importateurs, distributeurs et vendeurs de ces produits sont tenus de commercialiser des équipements répondant aux normes d’efficacité énergétique. Les équipements sont testés dans des laboratoires qualifiés pour contrôler les normes et les emballages des produits doivent porter une étiquette en vigueur au Bénin attestant de leur performance. Cette étiquette comporte notamment le drapeau du Bénin et des étoiles variant de 1 à 3 selon le niveau de performance. C’est à cela que le consommateur pourra distinguer les produits de qualité et faire un choix efficient. Pour le moment, cette mesure se rapporte aux lampes et aux climatiseurs individuels. Mais la réglementation pour ce qui concerne les réfrigérateurs est en cours. Ces trois produits, lampes, climatiseurs et réfrigérateurs, sont généralement les équipements les plus énergivores dans les ménages et les entreprises. D’où la nécessité d’opter pour des produits qui ne consomment pas exagérément de l’énergie. Par exemple, les lampes Led et les lampes Lfc, même si leur prix d’achat est plus élevé, présentent un avantage économique et écologique comparativement aux autres types de lampes. « Avec les lampes Led, on peut économiser entre 80 % et 90 % d’économie d’énergie par rapport aux lampes à incandescence traditionnelles. Elles sont la meilleure solution d’éclairage énergétique à condition qu’elles respectent les conditions de normes de performance énergétique. Elles sont utilisables partout dans le logement et à l’extérieur. Elles s’allument instantanément, supportent les allumages répétés, résistent aux chocs, au froid et à la chaleur », fait savoir la directrice des relations publiques de Mca Bénin II, Karine Gbaguidi Kérékou.
A noter que, dès le 30 juin prochain, le décret 2018-563 du 19 décembre 2018 fixant les normes minimales de performances énergétiques et le système d’étiquetage énergétique des lampes et climatiseurs individuels en République du Bénin sera en vigueur. Les opérateurs économiques sont sensibilisés à cet effet.