Elections municipales et communales: Les résultats provisoires tombent ce jour

Par Anselme Pascal AGUEHOUNDE,

  Rubriques: Non classé |   Commentaires: Aucun


La Commission électorale nationale autonome donne ce jour les résultats provisoires du scrutin du dimanche 17 mai dernier. Pour la répartition des sièges, la Céna entend appliquer, sans dérogation, les dispositions du Code électoral. La vice-présidente de la Céna, Geneviève Boko Nadjo, l’a réaffirmé hier aux hommes des médias.

LIRE AUSSI:  Criet/Affaire Fnm: Komi Koutché, deux agents et des Sfd condamnés (21 milliards F Cfa de dommages-intérêts)

Les opérations de vérification et de compilation à la Céna sont très avancées !
De source officielle, la Commission électorale nationale autonome donnera les résultats provisoires des élections communales et municipales, ce jour mercredi 20 mai.
« Nous sommes à pied d’œuvre, nous avons mis les bouchées doubles pour que demain soir au plus tard, on puisse savoir à quoi s’en tenir pour les résultats provisoires. D’ici demain soir, la Céna sera à même de donner les résultats provisoires ; c’est notre objectif, c’est notre deadline », a assuré hier la vice-présidente de la Céna, Geneviève Boko Nadjo. A l’en croire, la Céna s’est organisée de façon à garantir une certaine célérité dans les opérations post scrutin.

Toutes les cantines sont déjà à la disposition de la Céna et les agents savent exactement comment procéder avec professionnalisme, rigueur et célérité aux opérations de vérification et de compilation. « Par rapport à la compilation des résultats, je dois vous dire que nous avons reçu toutes les cantines. D’ailleurs, le Code électoral est assez clair là-dessus et prévoit que la Céna doit pouvoir recevoir les cantines dans un délai de 24 heures après le scrutin. Ce délai est largement expiré. Ce qui fait qu’au moment où je parle, nous avons déjà reçu les 546 cantines des 546 coordonnateurs d’arrondissements. Il nous est alors revenu de compiler ces résultats au niveau de notre salle informatique », atteste Geneviève Boko Nadjo. Elle rappelle que la proclamation des résultats provisoires des élections communales et municipales du dimanche 17 mai dernier par la Céna ne met pas définitivement fin au processus. Car des contentieux électoraux peuvent encore être portés devant la Cour suprême, compétente pour connaître des recours pour les élections communales et municipales. « Il y aura sûrement des recours et c’est après les différentes décisions de la Cour suprême qu’on pourra dire avec certitude l’issue du scrutin du 17 mai 2020 »,
ajoute la vice-présidente de la Céna.

LIRE AUSSI:  Le ministre Alain Orounla au sujet du domaine dit « les filaos »: « Ce domaine appartient à l’État béninois »

Quid de la question des 10 % de représentativité ?

Depuis lundi 18 mai, circule sur les réseaux sociaux un arrêt de la Cour suprême qui, au dire des auteurs, oppose à la Céna l’application de la disposition conditionnant l’attribution de sièges à l’obtention par les partis politiques d’au moins 10 %
des suffrages exprimés au plan national. Pour la Commission électorale nationale autonome, il n’en est rien. Il n’a jamais été question de rejet de cette disposition ; force reste à la loi ;
la règle des 10 % de représentativité reste de mise. La vice-présidente de la Céna, Geneviève Boko Nadjo, soutient: « Les réseaux sociaux sont ce qu’ils sont et je me pose la question de savoir quel est le petit malin qui s’amuse à diffuser ce genre d’information. La loi est pourtant claire et précise. Le Code électoral prévoit que pour être éligible à un siège pour les élections communales, il faut avoir obtenu 10 % au plan national dans un premier temps et dans un second temps, 10 % au niveau de la circonscription électorale. La Cour n’a pas remis en cause cet état de choses. C’est clair comme de l’eau de roche ».
Elle martèle que le principe est clair et les règles sont bien connues par les cinq partis politiques en lice. La Commission électorale nationale autonome avait expliqué les modalités de répartition des sièges avant le jour du scrutin et les règles ne peuvent pas être modifiées.
« Nous avons reçu les partis politiques la semaine dernière et c’est dans ce sens-là que nous leur avons expliqué comment la Céna va attribuer les sièges au terme des élections »,
a laissé entendre Geneviève Boko Nadjo. Les résultats provisoires qui seront proclamés ce jour tiendront bien compte des 10 % de représentativité au plan national pour la répartition des sièges. Les partis politiques en lice seront donc situés sur leur sort dans quelques heures !