Elections communales, municipales et locales 2015: Borgou : Affichages et rencontres de proximité sont de mise

Par Claude Urbain PLAGBETO,

  Rubriques: Actualités |   Commentaires: Aucun


A 72 heures de la fin de la campagne pour les élections communales, municipales et locales, des candidats se font toujours désirer des populations dans plusieurs communes du Borgou. Mais plus que les caravanes sonorisées et les grands meetings, les candidats visibles sont présents à travers les affiches et quelques rencontres de proximité.

LIRE AUSSI:  Examen du budget du Parlement gestion 2018 : 61 députés lancent la 6e session extraordinaire

De N’dali à Kalalé en passant par Pèrèrè et Nikki, la fièvre électorale est loin de gagner bon nombre de villages. Cependant, la présence de quelques «kiosques à musique» dédiés aux listes en compétition et d’affiches sur les murs, les arbres, les plaques, des motos et des voitures tranche avec l’ambiance morose générale qui prédomine. Curieusement, certaines personnalités qui ne sont même pas candidats sont perceptibles dans la campagne hors média pour ces élections dans ces contrées. C’est le cas du président Boni Yayi, leader charismatique des Forces Cauris pour un Bénin émergent (FCBE), du président de l’Alliance pour un Bénin triomphant (ABT), Abdoulaye Bio Tchané, du député Robert Gbian de l’Alliance Soleil, dont les affiches sont collées dans plusieurs villages parcourus. Ce sont ces trois formations politiques qui dominent les débats. Dans une certaine mesure, l’alliance RB-RP se montre présente à Nikki aux côtés des nombreuses affiches de l’actuel maire Oumarou Lafia, candidat FCBE, qu’on retrouve un peu partout dans la commune : Suya, Gbaoussi, Gah-Maro.

LIRE AUSSI:  Gestion décentralisée: Emmanuel Zossou prend officiellement la clé de la ville de Porto-Novo

A Ouénou centre non loin du marché de ce village de N’dali, un vacarme assourdissant se dégage des baffles entreposés au bord de la voie. Le maître des lieux, Oswald Kpadonou dit avoir dégagé l’atelier de couture de sa femme pour en faire momentanément un siège de campagne pour les FCBE afin d’aider son ami candidat. «Je l’ai sorti de là parce que c’est moi qui lui ai loué l’atelier. Le candidat, c’est mon gars et je veux l’aider», nous confie le quadragénaire. Un peu plus loin, des affiches du candidat FCBE, Souradjou Nouhoun-Touré, avec des photos du président, sont prépondérantes le long des artères et même au-delà de la commune de N’dali, en l’occurrence dans des villages de Pèrèrè. Dramane Salifou Imorou, actuel premier adjoint au maire de N’dali et les autres candidats de l’alliance Soleil s’efforcent aussi de leur côté pour charmer les électeurs.
Les sièges des formations sont souvent réduits pour la plupart à des animateurs (disc joker) qui jouent de la musique à longueur de journée, seuls ou en compagnie de quelques jeunes et enfants qui se divertissent après les derniers examens de fin d’année scolaire. Les candidats sont souvent sur le terrain, semble-t-il.
A Gbégourou, l’alliance Soleil paraît prendre de l’ascendance à travers les affiches sur les autres formations, notamment l’ABT plus présent à Binassi.
A Bougnakou, Nonsinan, Kpébié, Guinagourou dans la commune de Pèrèrè, le constat est le même : l’alliance Soleil est également assez visible. Deux jours avant, les candidats accompagnés du député Sacca Lafia, ont tenu des rencontres, nous ont signalé trois jeunes retrouvés à une table de jeu de ludo sous un manguier de l’EPP Kpébié. Dans la localité et environs, le candidat FCBE, Orou Goura Bio Kom, est également présent. Ses partisans rencontrés brandissent fièrement ses affichettes et le logo des FCBE. En revanche, le candidat ABT, un étudiant semble t-il à l’université de Parakou, n’apparaît pas.
Dans la commune de Kalalé, nous retrouvons sur la route cahoteuse un taxi-brousse sonorisé en panne pour crevaison, bariolée aux couleurs ABT et de la candidate Kadidjatou Démon Djéga, actuelle première adjointe au maire de Kalalé. A en croire les occupants qui attendaient un secours, la candidate venait d’une séance d’échanges avec les jeunes et les femmes dans un village voisin où elle a tenté de convaincre les électeurs de la maintenir dans le conseil communal. Elle et les autres candidats de la liste ABT auront fort à faire à ceux des FCBE aussi bien au centre ville que dans les villages Kaka Kinnin, Derassi, Bawara et autres.