Election présidentielle du 6 mars: Bon déroulement dans l’Atlantique

Par Désiré GBODOUGBE,

  Rubriques: Actualités |   Commentaires: Aucun


Les Béninois sont sortis massivement pour aller remplir leur devoir civique dimanche 6 mars conformément aux décisions des institutions chargées de l’organisation du scrutin. Les opérations de vote ont démarré dans la plupart des centres de vote du département de l’Atlantique entre 7h et 7 h 30 mn. Dans l’ensemble tout s’est déroulé normalement, mis à part quelques couacs.

LIRE AUSSI:  Organisation des élections: La Cena en quête de solutions pour relever les défis

Bien déterminées, les populations de l’Atlantique ont voté dans le calme et la sérénité dimanche 6 mars. En témoigne la présence massive de ceux-ci dans les centres de vote de l’Ecole primaire publique de Kpassè, de Tovè, d’Abata, et d’Ahouandjigo. A l’Ecole primaire publique de Sègbohouè, l’ambiance était la même. Et c’est dans cette atmosphère que le candidat Pascal Irénée Koupki a voté.

Dans les centres de vote du département de l’Atlantique, la Cour constitutionnelle était bien présente alors que seuls quelques candidats se sont fait représenter dans les bureaux de vote.
Si les agents de sécurité sont fortement mobilisés dans certains bureaux de vote, d’autres par contre, n’en disposent pas.
Me Maryse Elyse Gbèdo, candidate, après avoir apprécié le calme et la paix qui ont caractérisé le scrutin du 6 mars, a déploré tout de même quelques dérapages. «Je pense que tout s’est bien passé et je félicite la Céna pour sa dernière décision prise par rapport aux cartes Lépi de 2015 et de 2016». Elle se réjouit du fait que son fils n’a même pas pu avoir sa carte Lépi et heureusement, a pu voter grâce à la dernière décision de la Céna. Bien que les cartes soient disponibles, rappelle-t-elle, il lui a été répondu tout simplement : «On ne distribue plus, la distribution est terminée depuis mercredi».
«La Céna a ainsi bien joué sa partition dans le succès du déroulement du scrutin du 6 mars», dit-elle. Pour elle, le Cos-Lépi a échoué avec le Cnt. Elle a souhaité que désormais la Céna prenne en charge tout le processus électoral.

LIRE AUSSI:  Coopération décentralisée: La journée du partenariat Parakou-Orléans célébrée