Elargissement du champ d’intervention d’Educo au Bénin: Les résultats de diagnostic d’approfondissement de nouvelles zones validés

Par Alexis Meton,

  Rubriques: Société |   Commentaires: Aucun| 38 lecteurs


 L’Organisation non gouvernementale internationale Educo élargit son domaine d’intervention au Bénin. Depuis sept mois, le processus lancé sur l’identification de nouvelles zones pouvant bénéficier de ses interventions est arrivé à terme. Vendredi 21 septembre dernier, plusieurs Organisations de la société civile, partenaires d’Educo, se sont retrouvées à l’Infosec à Cotonou, pour valider l’étude de faisabilité de ce projet.

LIRE AUSSI:  Appui aux infrastructures agricoles de la vallée de l’Ouémé: Une mission de la Bad au Bénin pour la revue du projet

Après Malanville, Karimama et Ségbana dans le département de l’Alibori, N’Dali, Sinendé et Bembèrèkè dans le Borgou et certaines communes du département du Littoral, l’Ong Educo veut étendre sa zone d’intervention au Bénin. L’étude de faisabilité lancée, le 1er mars dernier, a connu son épilogue et les Organisations de la société civile, partenaires de l’Ong, se sont réunies au cours d’un atelier pour valider les résultats issus du diagnostic d’approfondissement des zones d’intervention actuelle et d’identification de nouvelles zones. 

L’étude de faisabilité, est une démarche à la fois évaluative et prospective dont les résultats serviront d’aide à la décision pour la délégation d’Educo Bénin qui pourra opérer des choix stratégiques idoines tant dans le développement et la gestion de son tissu partenarial que pour l’extension géographique et thématique de son intervention en fonction des opportunités et créneaux mis en relief. L’équipe de consultants a travaillé en symbiose avec l’équipe technique d’Educo Bénin, à travers le processus modulé en neuf phases, à savoir la phase préliminaire, le lancement de l’étude, la revue documentaire, la collecte et le traitement des données primaires dans les zones actuelles et les nouvelles zones d’intérêt, l’analyse des données collectées dans les zones d’intervention actuelles et dans les nouvelles zones, l’élaboration des drafts du rapport et de la cartographie des Osc, l’atelier d’analyse et de validation des données et de formulation des recommandations, la finalisation des documents, et l’atelier de dissémination du rapport de l’étude.
Le directeur national d’Educo, Souleymane Ouédraogo, a confié que l’étude de faisabilité est d’une importance capitale pour l’Ong. « Ce n’est pas une étude de luxe, mais une étude à visée programmatique », a-t-il rassuré. Il a fait savoir également que la politique d’Educo au Bénin est de toujours accompagner le gouvernement en place. Ainsi, toutes les actions menées par Educo dans le domaine de la protection de l’enfant, de l’éducation et de la bonne gouvernance répondent à la stratégie globale de l’Etat, selon Souleymane Ouédraogo qui a opté pour continuer à intervenir dans les anciennes zones où elle s’investit depuis 2011, en approfondissant un peu les indicateurs sur lesquels elle compte travailler.

LIRE AUSSI:  Coupe des nations junior de volley-ball: Les Écureuils en amical au Togo demain 

Perspectives et actions

Educo Bénin mène des actions de renforcement des Osc et responsabilise chaque acteur. Elle entend identifier les Osc avec lesquelles elle veut travailler de façon très participative sur une planification globale, laquelle se veut stratégique sur plusieurs années afin d’implémenter les projets et de pouvoir impacter de façon durable ses cibles.
Présent aux travaux, le coordonnateur de l’Observatoire du changement social, Pascal G. Tchiwanou, représentant le ministre d’Etat chargé du Plan et du Développement, a exprimé la satisfaction du ministre Abdoulaye Bio Tchané à Educo et ses responsables pour les nombreuses actions qu’ils mènent dans les communes du Bénin. « Le ministère du Plan a décidé de nouer un partenariat avec les Ong qui interviennent au Bénin. Elles font beaucoup de choses sur le territoire, elles impactent vraiment la politique de développement et il est temps de travailler pour resserrer les liens afin d’impacter la population», a informé le coordonnateur. Fasciné par tout ce qui se fait par Educo dans le domaine de l’éducation, de la bonne gouvernance et de la protection de l’enfant, il a indiqué que les autres organisations qui opèrent au Bénin doivent s’inscrire dans cette dynamique afin d’identifier les zones qui ont vraiment besoin des interventions. Il a exhorté les participants à œuvrer à l’amélioration du document qui permettra au gouvernement d’approfondir la politique dans les trois axes d’intervention d’Educo.
Au niveau de l’éducation, Educo pourrait investir dans le renforcement de la gouvernance et de la démocratie dans les écoles et collèges, le plaidoyer pour la construction des écoles maternelles et les crèches/garderies dans les zones périurbaines, l’amélioration de la sécurité, la sûreté et l’accessibilité des infrastructures scolaires. Au niveau de la protection, les centres d’intérêt pourraient être le renforcement de la responsabilité parentale et la connaissance des mécanismes/structures de protection et le suivi des enfants dans les couvents.