Education dans le Mono: Reprise des cours dans les écoles précédemment inondées

Par Désiré C. VIGAN A/R Mono Couffo,

  Rubriques: Education |   Commentaires: Aucun


Les établissements scolaires où les cours étaient suspendus à cause des dernières inondations ont repris leur animation avec des dispositions particulières. C’est l’une des informations portées à la connaissance des membres de la Conférence administrative départementale lors de la session tenue, mercredi 18 décembre dernier à la préfecture de Lokossa, sous la houlette du préfet Komlan Zinsou.

LIRE AUSSI:  Session des malades du Cep dans le Mono-Couffo: Les causes des forts taux d’absence

Les écoliers et élèves des établissements précédemment inondés ont repris leurs activités pédagogiques. La reprise est effective depuis quelques jours avec l’appui d’une équipe d’inspecteurs et de conseillers pédagogiques dépêchés par le ministère pour ce qui concerne le secteur de l’Enseignement secondaire. Au dire du directeur départemental en charge du secteur, Mathieu Ayessi, qui a annoncé la nouvelle de la reprise des activités à la session de la Cad tenue mercredi dernier, ce sont six écoles dont deux à Lokossa et quatre à Athiémé qui étaient sévèrement touchées par les inondations. Mais selon lui, le nombre d’heures de cours perdues varie d’un établissement à un autre.
Au titre des mesures visant le rattrapage des heures perdues, il poursuit que, de façon globale, une décision a été prise pour réquisitionner les apprenants et les enseignants des six écoles en vue d’atteindre les objectifs fixés. La note de réquisition visant cette période des fêtes de fin d’année et les congés date du vendredi 13 décembre dernier et fait suite à l’arrêté préfectoral du 29 novembre 2019 portant levée de la mesure de suspension des cours dans les établissements scolaires inondés.
Les mêmes diligences sont en cours au niveau des écoles maternelles et primaires, a assuré le directeur départemental en charge du secteur, Lambert Bossou. De plus, les parents d’élèves sont sensibilisés pour leur implication effective dans la réussite du processus, à en croire les deux directeurs départementaux. L’annonce de ces mesures a été reçue avec soulagement à la Cad, instance qui s’interrogeait depuis peu sur le sort des élèves et particulièrement les candidats des écoles en cessation d’activités au cours des évaluations des acquis.

LIRE AUSSI:  Concours scolaire de création (Dessin - Peinture): Les trois premiers des différentes catégories connus