Éditorial du 11 juin 2021 : Passeport vaccinal !

Par Paul AMOUSSOU,

  Rubriques: Actualités |   Commentaires: Aucun


Le passeport vaccinal ou passeport corona, ou encore certificat de vaccination. Voilà une réalité qui sera la vôtre désormais, pour peu que vous soyez un pigeon voyageur. Alors que les frontières rouvrent timidement, et que les cités sortent de confinement à pas mesurés, c’est le prix qu’il va falloir payer pour passer désormais les bornes frontières. La vie normale tant espérée ne le sera toutefois pas sans contrainte.

LIRE AUSSI:  Examen d’accord de financement au Parlement: 17,5 milliards F Cfa pour les filières riz, maïs et manioc

Et pour cause, alors que les campagnes de vaccination contre la Covid-19 progressent dans le monde entier, plusieurs pays envisagent la mise en place d’un document, sésame avec lequel les personnes vaccinées contre la Covid-19 pourraient voyager et entrer sur leurs territoires.
L’idée, non encore assumée par tous les Etats, fait son chemin et s’instaure, s’impose déjà. Elle parait à première vue charmante. Car un tel document pourrait être utilisé lors de l’embarquement pour prouver que l’on a bien reçu le vaccin contre la Covid-19, et aussi, éviter d’avoir à subir le petit désagrément que ne manque pas de provoquer le test Pcr.
Mais une telle disposition est loin de faire l’unanimité. Pour deux raisons principales. La première est qu’il faudrait que le pays de destination admette la validité de votre vaccin, car dans leur multiplicité, tous les vaccins ne sont pas homologués par tous les pays. Certains sont même validés par l’Oms mais font l’objet de restriction, voire sont frappés d’ostracisme dans des pays par leurs instances sanitaires ! Bref, un vaccin pris en deçà des Pyrénées peut ne pas être considéré comme fiable, protecteur contre le coronavirus, au-delà des Pyrénées ! C’est à ne rien y comprendre, avec cette pandémie peu ordinaire et dont les solutions s’avèrent tout aussi complexes dans leur mise en application. Preuve que nous ne sommes pas au bout du rouleau. La deuxième conditionnalité à propos dudit ‘’passeport vaccinal’’ tient à ce que certains y voient une manière voilée de rendre la vaccination obligatoire. Alors qu’une grande inégalité est notée dans le déploiement de la vaccination dans le monde.
Visant à permettre la reprise progressive des activités économiques ou les rassemblements de personnes, cette mesure a, en effet, tout l’air d’encourager les personnes indécises à se faire vacciner, surtout si elles sont grandes voyageuses. Mais alors, quel vaccin prendre, pour s’assurer de pouvoir passer les cordons sanitaires des frontières sans anicroche ?
Dans ce jeu hautement géostratégique, sur fond d’intérêt économique entre les firmes productrices des différents vaccins, l’Afrique pris dans l’étau de l’initiative Covax, est le parent pauvre, car n’ayant pas le choix des vaccins qui lui sont convoyés ! Largement entamée, l’autorité, voire la crédibilité de l’Oms dans cette affaire laisse apparaitre un repli sur soi synonyme d’un sauve-qui-peut qui n’est pas sans rappeler un protectionnisme dépassé, chose aux antipodes de la mondialisation dont les mérites sont chantés jusqu’il y a récemment encore.

LIRE AUSSI:  Loi portant statut général de la Fonction publique: Une commission pour élaborer les décrets et arrêtés d’application