Éditorial de Paul Amoussou: Les choix d’aujourd’hui, les résultats de demain

Par Paul AMOUSSOU,

  Rubriques: Actualités |   Commentaires: Aucun


Il arrive au président Talon de se lâcher, souvent pour dire des vérités crues que d’aucuns prennent pour cruelles, comme lorsqu’il parlait de ‘’désert de compétence’’. Une déclaration suivie d’indignation au Bénin qui se flatte d’être ‘’le quartier latin d’Afrique’’, appellation qui ne manquait pas de sens, car il faut l’avouer en raison de ce que partout en Afrique et dans le monde, la qualité des cadres béninois est saluée et reconnue.

LIRE AUSSI:  Co-célébration de la fête du 1er août 2018: Rendre la coopération fructueuse et dynamique entre Cotonou et Genève

Mais de ce ‘’quartier latin’’, bonne fabrique de sociologues, de diplômés en lettres dites modernes bons à répéter Emile Durkheim ou à déclamer avec vain orgueil Verlaine, quelle peut en être la plus-value dans le monde globalisé et numérisé d’aujourd’hui ? Là est toute la problématique. Il faut donc changer de curricula de formation, enjeu que porte le gouvernement actuel et qu’il convient de porter avec lui pour le bien de la génération actuelle et future, car les emplois futurs seront tributaires des choix opérés aujourd’hui. Tout découle par conséquent de la gouvernance actuelle, de ses orientations, de sa perspicacité à faire des choix idoines.

Les écoles privées ou publiques ne doivent pas être du reste, dans cette dynamique qui, si elle était ratée, reviendrait à tenir notre pays en arrière train des progrès de demain. Des choix efficients d’aujourd’hui dépendent donc les emplois, le bien-être de demain. Tout ceci tient à des réformes que chacun et tous nous devons porter. Le quinquennat suivant, qui va accentuer les dynamiques de celui précédent, à cette fin, sera déterminant.

LIRE AUSSI:  Assemblée nationale: Le gouvernement dépose le collectif budgétaire