Ecolo four Dev: Une initiative de gestion intelligente des déchets solides ménagers

Par Alexis Meton,

  Rubriques: Environnement |   Commentaires: Aucun

Christelle Gnidéhoué Initiatrice de Ecolo4Dev

En collaboration avec ses partenaires, la fondation Gnidéhoué initie un écolo-kathon sur le thème central ‘’Économie des déchets’’, dénommé «?Ecolo4Dev?», pour inciter des jeunes à la création d’applications mobiles innovantes pouvant faciliter la gestion écoresponsable des déchets.

LIRE AUSSI:  Atelier régional d’échange d’expériences: Les approches de gestion intégrée des écosystèmes en partage

«?Ecolo4Dev?», initiative de la fondation Gnidéhoué, vise à inciter à la création et au développement de solutions mobiles innovantes et accessibles aux usages numériques des citoyens, quel que soit leur niveau intellectuel et la ville dans laquelle ils résident. Cette initiative permettra également d’accompagner les communes dans la gestion écoresponsable des déchets produits sur leurs territoires, contribuera au développement d’une économie circulaire autour du recyclage, de la réparation ou de la réutilisation de certains déchets ménagers.

Selon la présidente de la fondation, Christelle Gnidéhoué, pendant une semaine, des équipes composées de cinq ou sept jeunes de différents profils s’affronteront pour créer des applications mobiles innovantes sur deux thématiques. La première porte sur la gestion écoresponsable des déchets numériques, la seconde est relative à la gestion écoresponsable des déchets ménagers. «?A moyen et long termes, les équipes lauréates seront accompagnées dans la mise en œuvre de leurs solutions en vue de développer un réel « Green Business » tout en contribuant activement à la protection de la biodiversité au Bénin et dans la région ouest-africaine. Dans cette dynamique, les solutions devront être duplicables dans n’importe quel pays subsaharien ayant les mêmes spéci?cités?», a informé Christelle Gnidéhoué. Elle a souligné que la gestion durable de ces déchets, dès maintenant, à travers la mise en œuvre de mécanismes innovants, serait salutaire pour le bien-être de la biodiversité dont nous tirons le maximum de profit pour satisfaire nos besoins vitaux à savoir la respiration, la nourriture, le vêtement, le logement, la boisson … «?Nul ne saurait être de trop dans la réalisation de cette cause commune », informe la présidente Christelle Gnidéhoué dont la fondation a été soutenue dans cette perspective par des partenaires.

LIRE AUSSI:  Pénurie d’eau à Djougou: Les populations s’en remettent à dame nature

Créée en 2012, la fondation s’engage à promouvoir l’écocitoyenneté auprès des jeunes en milieu scolaire, à œuvrer pour la conservation de la nature et la gestion durable du cadre de vie, au développement d’une culture environnementale au Bénin à travers diverses activités. Elle participe depuis lors aux efforts nationaux de lutte contre le changement climatique et au reboisement des centres urbains et périurbains. Elle contribue aussi à la promotion de la culture environnementale en développant chez les citoyens les réflexes écoresponsables et s’investit dans plusieurs campagnes de sensibilisation dans les écoles, les universités, les médias et des communautés rurales, selon Christelle Gnidéhoué.