Echos du centre:Route Akassato-Bohicon : crise entre les Chinois et la mairie de Zogbodomey

Par Valentin SOVIDE, AR/Zou-Collines,

  Rubriques: Société |   Commentaires: Aucun


En effet, à la page 22 du contrat que l’entreprise chinoise a signé, il est mentionné en français et en chinois que « …les redevances d’exploitation de carrières aux communes et de passage sur les postes de péage pesage seront payées par l’exécutant…. ». En clair, ce dernier doit payer des frais par camion sur l’exploitation des carrières de sable. Mais aujourd’hui, l’entreprise chinoise en question ne semble pas avoir cette compréhension de cette partie du contrat.
Après l’échec d’une rencontre avec le préfet des départements du Zou et des Collines qui avait intimé l’ordre au maire David Zinsou Towèdjè d’arrêter de percevoir ces taxes qui avoisineraient aujourd’hui 58 millions F CFA, c’est le ministre en charge de la Décentralisation qui menace à son tour de suspendre le FADeC à la Commune de Zogbodomey si le maire ne fermait pas les yeux sur cette clause du contrat pour laisser travailler l’entreprise chinoise.
Confus, le maire David Zinsou Towèdjè se demande comment est-ce que sa commune va refaire ses pistes après les travaux sans ces taxes de développement local.
Or, dans des communes sœurs, ces taxes sont bel et bien perçues à raison de 7000 F CFA par camion.
Un tour à Zogbodomey et on constate avec stupéfaction que toutes les pistes rurales sont aujourd’hui dégradées du fait des camions en mouvement permanent vers les carrières.

LIRE AUSSI:  Don d’ambulances aux sapeurs-pompiers: Le Japon et le Bénin signent un contrat de 87 millions F Cfa

Accident de l’ancien ministre Benoît Dègla : les conclusions de l’enquête !

L’enquête sur l’accident du véhicule 4X4 de l’ancien ministre de l’Intérieur, Benoît Assouan Dègla intervenu samedi 31 janvier dernier à Dan, sur l’axe routier Bohicon-Dassa est désormais bouclée. De sources proches de la commission d’enquête, on apprend que l’accident serait dû à un dépassement défectueux en troisième position de la part du nommé Honoré Détongnon, conducteur du véhicule Toyota Iforce immatriculé AX 6145 RB à bord duquel se trouvait aussi Benoît Dègla. Puis, par manque de maîtrise aussi de la part conducteur du camion citerne bouille immatriculé E 91239 RB.
Selon les enquêteurs, l’accident est survenu quand le conducteur du véhicule Toyota qui a quitté Cotonou en direction de Savè à vive allure, s’est heurté au camion à la hauteur du village Agbohoutogon.

A ce niveau, la montée ne favorisant pas une vue lointaine, il a tenté de négocier un dépassement en troisième position mais a été surpris par le camion citerne venant en sens inverse aussi à une vive allure. Toutes les tentatives pour éviter le choc frontal ont été vaines. Et le drame arriva, bilan: un mort et deux blessés graves. L’autre occupant du véhicule qui a eu plus de chance que les trois autres, c’est dame Thérèse Adandé âgée de 35 ans et conseiller technique à la Promotion emploi-Femmes au ministère en charge de l’Emploi, des Jeunes et des femmes. Cette dernière n’aurait souffert que de douleurs lombaires.
En ce qui concerne les dégâts matériels, outre les deux véhicules calcinés, deux armes de guerre ont été consumées. Il s’agit d’un AKM plus un chargeur garni de trente cartouches calibre 7,62 mm et un pistolet automatique appelé PA Glock 19 et un chargeur garni de dix cartouches calibre 9 mm.