Drame à Parakou: Une femme retrouvée étranglée dans une chambre

Par Maurille GNASSOUNOU A/R Borgou-Alibori,

  Rubriques: Société |   Commentaires: Aucun


Le quartier Titirou, dans le premier arrondissement de Parakou, a connu en début d’après-midi du vendredi 27 mars dernier, une ambiance peu ordinaire. C’est avec la découverte du corps d’une dame qui a été étranglée dans une chambre par un jeune.
La quiétude des populations du quartier Titirou, à Parakou, a été perturbée vendredi 27 mars dernier, en début d’après-midi. Une dame, la cinquantaine environ, a été étranglée par un jeune âgé de moins de 10 ans qu’elle. Alertée par le chef quartier, Bachirou Bouraïma, la police s’est rendue sur les lieux où elle a pu sauver le jeune homme des mains d’une foule furieuse qui voulait le lyncher. Afin de savoir ce qui s’est réellement passé et situer les responsabilités, elle a déjà ouvert une enquête.
Selon certaines personnes rencontrées sur place, quelques instants avant la tragédie, la dame et le jeune homme avaient été vus ensemble. Ils étaient à la recherche d’une chambre à louer. Ce qui les a conduits dans une maison à Titirou, derrière le marché de boisson locale, Patanti. Les deux ont entrepris de visiter la chambre qui leur a été proposée. Il sonnait 13h 05. Mais 40 min après, c’est le jeune homme qui ressort avec les mains tachées de sang.
Interrogé, il a répondu avoir été blessé par une ferraille. Etonnés, les habitants lui demandent les nouvelles de la dame. Curieux, certains décident d’aller vérifier ce qui s’est passé. Et c’est là qu’ils découvrent le corps sans vie de la dame étranglée à l’aide d’un câble à frein. M. G. A/R Borgou-Alibori

LIRE AUSSI:  Promotion de l’excellence: La Fondation Claudine Talon gratifie les 50 meilleurs au Bepc

Le quartier Titirou, dans le premier arrondissement de Parakou, a connu en début d’après-midi du vendredi 27 mars dernier, une ambiance peu ordinaire. C’est avec la découverte du corps d’une dame qui a été étranglée dans une chambre par un jeune.
La quiétude des populations du quartier Titirou, à Parakou, a été perturbée vendredi 27 mars dernier, en début d’après-midi. Une dame, la cinquantaine environ, a été étranglée par un jeune âgé de moins de 10 ans qu’elle. Alertée par le chef quartier, Bachirou Bouraïma, la police s’est rendue sur les lieux où elle a pu sauver le jeune homme des mains d’une foule furieuse qui voulait le lyncher. Afin de savoir ce qui s’est réellement passé et situer les responsabilités, elle a déjà ouvert une enquête.
Selon certaines personnes rencontrées sur place, quelques instants avant la tragédie, la dame et le jeune homme avaient été vus ensemble. Ils étaient à la recherche d’une chambre à louer. Ce qui les a conduits dans une maison à Titirou, derrière le marché de boisson locale, Patanti. Les deux ont entrepris de visiter la chambre qui leur a été proposée. Il sonnait 13h 05. Mais 40 min après, c’est le jeune homme qui ressort avec les mains tachées de sang.
Interrogé, il a répondu avoir été blessé par une ferraille. Etonnés, les habitants lui demandent les nouvelles de la dame. Curieux, certains décident d’aller vérifier ce qui s’est passé. Et c’est là qu’ils découvrent le corps sans vie de la dame étranglée à l’aide d’un câble à frein. M. G. A/R Borgou-Alibori

LIRE AUSSI:  Coups et blessures volontaires ayant entraîné une infirmité permanente: Aboubakar Dada condamné à 7 ans de travaux forcés