Dr Alain Davo sur l’entretien du foie: Ce qu’il faut éviter !

Par Anselme Pascal AGUEHOUNDE,

  Rubriques: Santé |   Commentaires: Aucun


Manger à satiété et à n’importe quelle heure ou profiter à volonté et de manière récurrente de l’alcool et de bières bien frappées procurent peut-être du plaisir mais n‘augurent rien de sain pour le foie. Organe vital dont dépend le bon fonctionnement de l’organisme, le foie est aussi un organe sensible qui a besoin d’être ménagé. Dr Alain Davo, médecin généraliste à la polyclinique de l’Amitié, attire l’attention sur quelques pratiques nocives.

LIRE AUSSI:  COVID-19: Autotest, un nouvel outil de dépistage

« La plupart des aliments, boissons ou médicaments que nous prenons, transitent par le foie. Et si ceux-ci sont toxiques, c’est le foie qui en subit les conséquences. Par exemple, l’alcool pris exagérément et continuellement crée des nuisances au foie. Ainsi, un alcoolique endommage progressivement son foie et est exposé à des hépatites alcooliques. De même, certains aliments en l’occurrence ceux riches en lipides (graisses) ne font pas du bien au foie. Même les médicaments que tout le monde prend comme de petits bonbons pour un rien peuvent endommager le foie et occasionner des hépatites médicamenteuses. L’hépatite est une inflammation du foie qui peut évoluer vers des formes graves», prévient Dr Alain Davo. Il ajoute que le tube digestif a besoin de soins particuliers et entretenir son foie est tout aussi vital que manger. « Il est important de manger sain parce que les microbes peuvent créer des abcès au niveau du foie. Certains mettent les repas au frigo et sans même les chauffer, les consomment. Ce sont des dommages qu’ils créent à petits coups à leur foie. Les repas, c’est mieux de les prendre tiède ! Ainsi ils sont dans de bonnes conditions au niveau du tube digestif et les organes, tels que le pancréas, l’estomac, le foie, pourront facilement sécréter les sucs digestifs qui sont des enzymes qui agissent sur les aliments pour favoriser une bonne digestion », explique-t-il. A l’en croire, l’environnement dans lequel se trouvent le tube digestif et les glandes doit être à la même température que le corps humain. « Par conséquent, des aliments trop froids ou trop chauds sont nuisibles pour le foie. Car ils créent un déséquilibre dans cet environnement. Il en résulte plusieurs réactions métaboliques qui peuvent engendrer des inflammations à long terme », relève-t-il.

Ne pas négliger les maladies du foie

A ceux qui font déjà face à des maladies hépatiques ou qui sentent des symptômes de dysfonctionnement du foie, Dr Alain Davo formule des recommandations. « Il faut prendre des mesures hygiéno-diététiques pour ne pas aggraver le mal. Ces mesures sont entre autres : pratiquer des activités physiques et sportives ; consommer plus souvent les aliments riches en fibres notamment les fruits, les légumes ; diminuer la consommation du sucre… Quand on prend excessivement le sucre, la digestion n’est pas bonne. Le sucre stagne dans la lumière du tube digestif et le foie n’arrive pas à stocker. A la longue, cela occasionne des maladies métaboliques comme le diabète », fait savoir le médecin généraliste. Il poursuit : « Que l’on soit atteint ou non de maladie de foie, il faut également boire assez d’eau par jour. Si la personne n’a pas une maladie pour laquelle son médecin lui a recommandé de limiter la quantité d’eau par jour, il faut boire jusqu’à deux ou trois litres d’eau par jour. C’est très bon pour le tube digestif et pour le foie ». Pour Dr Alain Davo, il n’y a pas de maladies négligeables du foie, car il s’agit d’un organe très important et qui est unique contrairement aux reins. Intervenant dans le transport et le stockage du sang, la formation de la bile et l’épuration du sang, le foie remplit plus de 300 fonctions vitales. « Le foie est un organe du tube digestif qui, comme les reins, est spécialisé dans l’épuration des déchets de l’organisme. Ainsi, tout ce que nous ingurgitons, médicaments ou aliments, transite par le foie qui les épure afin de générer, en symbiose avec d’autres organes, les nutriments dont l’organisme a besoin pour son fonctionnement. Le foie est également impliqué dans le stockage et la fabrication de plusieurs substances utiles pour l’organisme notamment certaines protéines dont l’albumine… Le foie est un organe noble », explique le médecin généraliste.
Dr Alain Davo exhorte par ailleurs les populations à de la retenue en toute consommation. « Il ne faut pas exagérer dans tout ce que nous consommons. Il faut éviter de consommer à répétition les médicaments (paracétamol, ibuprofène…), quand ce n’est pas prescrit… Nous avons une population qui a du mal à laisser ses habitudes mais comme le dit l’adage : Mieux vaut prévenir que guérir ! Les maladies du foie sont très délicates et la plupart évoluent vers des maladies chroniques. Si vous êtes alcoolique, vous finissez par avoir une hépatite alcoolique ou une cirrhose qui vous amène peut-être au cancer du foie et dans notre contexte béninois, il est difficile d’y faire face », fait remarquer le médecin généraliste. Il conseille à toute personne affectée de se faire consulter au plus tôt auprès d’un médecin mais plus précisément d’un spécialiste du foie, l’hépato-gastro-entérologue.

LIRE AUSSI:  COVID-19: Autotest, un nouvel outil de dépistage