Discographie: « Dernier mandat » de Amir El presidente annoncé pour le 21 décembre

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubriques: Culture |   Commentaires: Aucun


L’artiste béninois Amir El Presidente, fondateur du label Cotonou city crew (Ccc) annonce pour le 21 décembre prochain, son premier album solo. Ce sera aussi le dernier, a fait savoir l’artiste qui totalise déjà quinze ans d’aventure, depuis ses débuts qui remontent à 2004.

LIRE AUSSI:  1970-2020: Johnny Ahossi, déjà 50 ans da carrière musicale !

Présenter son premier album solo après une belle et riche carrière et annoncer par la même occasion, son retrait de l’arène musicale. Etonnant sans doute, c’est pourtant ce que fera le 21 décembre prochain, Amir El presidente. Le leader du groupe Diamant noir d’antan s’apprête à poser le micro. « Cet album est celui de la liberté », estime l’artiste qui dit tout assumer. Et comme pour donner la belle preuve de cette liberté, il y est allé de son inspiration sur l’album avec cette constance qu’il n’a suivi aucune tendance musicale et est demeuré fidèle au Rap, cette musique qu’il adoube. Sa décision en tout cas est « réfléchie et mûrie », soutient-il. Amir insiste sur le fait « qu’il n’a aucun regret et ne garde que de bons souvenirs d’une carrière riche en succès » avec le groupe Diamant noir et le label Cotonou city crew (Ccc). Cette épopée, faut-il le rappeler, est riche de quatre albums, des centaines de chansons et de concerts, des dizaines de trophées, et surtout le premier Brand Ambassador de la marque Moov… Pour Amir El presidente, l’aventure aura duré plus de 15 ans depuis ses débuts en 2004 avec le groupe Diamant noir et le classic « Mets-toi à l’aise ».
L’album à présenter le 21 décembre prochain au Homeboy est riche de 16 titres, purement Rap. Amir s’est fait accompagner sur ce projet de la crème de la musique béninoise :
Sessimè, les inséparables du Ccc, Nasty Nesta, Bsyd, Blaaz, le phénomène Togbe Yéton mais aussi First King et Kemtaan. Le rappeur sénégalais Omzo Dolla a aussi posé sa voix sur cet album. Au niveau des thématiques, l’artiste est revenu sur sa relation avec la musique qu’il aime tant, mais aussi sur la fin de Diamant noir, sa vision de la jeunesse de son pays… Il a également abordé d’autres sujets comme la paternité, lui qui est père de deux enfants. Sans oublier des sujets plus légers, avant de conclure par les raisons de son retrait de la scène musicale. Cet album est la synthèse de la carrière et de la vie du jeune artiste très apprécié par la jeunesse de son pays. Il est à la fois dense et intense, mais aussi varié et personnel, avec des touches inédites et surtout, ce coté liberté qu’on lui connaît.

LIRE AUSSI:  MASA 2020: Le « Vodoun » fait son marché à Abidjan