Digitalisation de l’administration publique: Les e-services casier judiciaire et passeport désormais disponibles

Par Christian HOUNONGBE,

  Rubriques: Actualités |   Commentaires: Aucun


Dans le cadre de la mise en place de l’administration intelligente au Bénin, Aurélie Adam Soulé Zoumarou, ministre du Numérique et de la Digitalisation, Sacca Lafia, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Aurélien Agbénonci, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération et Sévérin Quenum, ministre de la Justice et de la Législation, ont procédé, mercredi 29 juillet, au lancement des e-services casier judiciaire et passeport à Cotonou. A l’occasion, ils ont présenté les avantages de ces deux nouveaux services disponibles sur le Portail national des services publics.

LIRE AUSSI:  RAVIP: Le président Patrice Talon s’est déjà fait enrôler

Le citoyen béninois n’a plus besoin de faire des tracasseries avant de se faire délivrer un casier judiciaire ou de se déplacer dans un centre physique pour faire la demande de passeports (ordinaire, de service et diplomatique). Et pour cause ! L’opérationnalisation des e-services casier judiciaire et passeports est devenue une réalité, mercredi 29 juillet, à Cotonou. Cette avancée considérable dans le processus de transformation digitale de l’administration béninoise est, selon Aurélie Adam Soulé Zoumarou, ministre du Numérique et de la Digitalisation, la preuve de la volonté du gouvernement du président Patrice Talon de rapprocher les usagers de l’administration. Ces deux nouveaux e-services viennent s’ajouter aux autres solutions numériques comme l’extrait du Registre de commerce et de crédit mobilier, le permis de conduire ou encore la délivrance du certificat de nationalité disponibles depuis le 26 mars dernier sur le Portail national des services publics via l’adresse www.Service-public.bj.

Gains de temps et d’argent

LIRE AUSSI:  Achat du coton graine et cession des intrants: Des prix avantageux pour les acteurs adoptés

A l’en croire, ces e-services vont procurer plusieurs avantages aux citoyens béninois, qu’ils résident sur le territoire ou à l’étranger.
Pour Sévérin Quenum, ministre de la Justice et de la Législation, le déploiement de ces nouveaux e-services est le fruit de la synergie d’actions réussie entre les ministères du Numérique et de la Digitalisation, des Affaires étrangères et de la Coopération, de l’Intérieur et de la Sécurité publique, le Centre national de casier judiciaire, l’Agence des Services et Systèmes d’Information et les directions opérationnelles des ministères concernés. Il félicite toutes les parties prenantes impliquées dans la réalisation de ce projet avant de rassurer de la fiabilité et de l’utilité de ces e-services en cette période de crise sanitaire de coronavirus.

« Ces services permettront de gérer le flux des usagers et de gagner du temps ». Sacca Lafia, ministre de l’Intérieur, se réjouit des avantages de cette nouveauté pour les populations. « Nous avons décidé de moderniser l’administration et nous vous demandons de faire confiance au chef de l’Etat et à son équipe », a-t-il déclaré. Il invite les Béninois à profiter de ces services qui facilitent les procédures et permettent de gagner du temps et de l’argent.
Aurélien Agbénonci, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, a exprimé sa reconnaissance aux cadres des quatre ministères qui ont travaillé à la réalisation de ce projet. Pour lui, il faut célébrer la volonté du gouvernement d’alléger la tâche aux citoyens. « L’e-service passeports permettra aux citoyens béninois de la diaspora de gagner du temps, en commençant les démarches en ligne avant leur arrivée et de prendre rendez-vous afin de procéder à la finalisation de leur demande une fois sur place », a-t-il expliqué.