Diffusion de fausses images lors du scrutin : Le gouvernement annonce l’ouverture d’une enquête

Par Alexis Meton,

  Rubriques: Actualités |   Commentaires: Aucun


Les images publiées dans le cadre du scrutin présidentiel tenu le dimanche 11 avril 2021 montrant des fraudes ont fait réagir le gouvernement. Ce mardi 13 avril 2021, des ministres du gouvernement et le directeur de la communication de la présidence ont échangé sur cette situation qui, à leurs dires, est susceptible de discréditer l’élection présidentielle.

LIRE AUSSI:  Communales du 17 mai face au Covid-19: La Céna échange avec les 5 partis en lice

Au cours de la conférence de presse conjointe organisée au ministère des Affaires étrangères et de la Coopération, les ministres Alain Orounla, en charge de la Communication et de la Poste, son collègue Sévérin Quenum de la Justice et de la Législation et Wilfried Léandre Houngbédji ont indiqué qu’une enquête est ouverte pour trouver et punir les auteurs de cette fraude électorale.

Une occasion pour les conférenciers de faire des clarifications nécessaires sur les images qui circulent sur les réseaux montrant des individus en train d’estampiller des bulletins et d’apposer des empreintes, à un poste de vote en lieu et place des électeurs.
« Ce qui s’est passé est suffisamment grave pour rester impuni », a affirmé le ministre de la Justice, Sévérin Quenum. Les procureurs territorialement concernés sont instruits pour l’ouverture des enquêtes aux fins de déférer devant les juridictions compétentes les auteurs de ces actes, précise le ministre.

L’honneur du Bénin est sauf et ces petits jeux n’entachent pas la crédibilité du scrutin, d’après le ministre porte-parole du gouvernement. Autrement, les auteurs répondront de leurs actes.

LIRE AUSSI:  Préliminaires de la Ligue des champions Caf: Les Buffles Fc affrontent l’Asec Mimosa dimanche prochain