Développement économique local au Bénin: Un nouveau programme pour éradiquer la pauvreté

Par zounars,

  Rubriques: Economie |   Commentaires: Aucun


Développement économique local au Bénin: Un nouveau programme pour éradiquer la pauvreté

Le Fonds d’équipement des Nations Unies (UNCDF) et le ministère de la Décentralisation, de la Gouvernance locale, de l’Administration et de l’Aménagement du Territoire ont procédé, jeudi 26 novembre dernier à Cotonou, au lancement d’un nouveau programme. Dénommé «Initiative pour le financement du développement économique du Bénin», il vise à faciliter l’accès aux capitaux d’investissement aux acteurs des secteurs public et privé afin d’accélérer le développement économique local et d’améliorer les conditions de vie des populations.

LIRE AUSSI:  Pêche continentale: Controverses autour de l’interdiction des ‘’acadja’’

Un nouveau programme pour éradiquer la pauvreté

Le lancement du programme «Initiative pour le financement du développement économique du Bénin» fait partie d’une série d’initiatives du Fonds d’équipement des Nations Unies (UNCDF) en matière de renforcement des capacités des acteurs publics et privés. Il vise à aider les différents acteurs concernés à produire davantage d’impact sur les communautés et contribuer à éradiquer la pauvreté au Bénin.
Xavier Michon, secrétaire exécutif adjoint de l’UNCDF a félicité le gouvernement béninois pour son engagement à accompagner l’approche de financement du développement économique local. Ceci permettra la promotion des projets d’investissements structurants viables qui produiront sans doute des impacts transformateurs importants dans la vie des communautés, indique-t-il. Il a également souligné que ce projet est le meilleur moyen pour créer la durabilité et faciliter la réplication des investissements réussis au Bénin.
Le secrétaire exécutif adjoint de l’UNCDF a aussi rappelé que ce projet a déjà fait ses preuves dans plusieurs pays africains. Il a mis un accent sur l’appropriation locale qui va permettre d’atteindre le plein potentiel des investissements. Xavier Michon s’est enfin engagé au nom de l’UNCDF à accompagner l’Etat béninois par tous les moyens à œuvrer efficacement pour l’éradication de la pauvreté à travers la mobilisation et l’investissement de capitaux dans des projets structurants au niveau local.
Pour sa part, Véronique Brun Hachémè, ministre de la Décentralisation, de la Gouvernance locale, de l’Administration et de l’Aménagement du Territoire a estimé que les pays en voie de développement font face, avec très peu de succès, à une concurrence rude du marché international malgré les atouts et potentialités considérables dont ils disposent. Elle en déduit donc plusieurs conséquences dont celle liée à la répartition inégale des richesses à travers le monde. Cette dernière s’observe entre les continents, entre les pays d’un même continent, entre les régions et communes d’un même pays, a-t-elle poursuivi.
Le ministre de la Décentralisation a aussi souligné que les difficultés d’émergence des communes sont dues entre autres à l’inexistence de stratégies efficaces de mobilisation de ressources internes pour financer des projets porteurs de développement. Selon elle, c’est dans le souci de corriger ces insuffisances bien préjudiciables aux populations surtout celles des milieux ruraux défavorisés qu’est née l’initiative. C’est une approche de financement du développement économique local qui vise à fournir aux porteurs de projets innovants, des fonds de démarrage et des appuis techniques ciblés.
Pour Véronique Brun Hachémè, il s’agit d’un programme novateur qui mobilise des capitaux en vue de les investir dans les projets structurants nécessaires pour accélérer le développement économique local et atteindre une croissance inclusive et durable à deux chiffres.
Les résultats attendus au terme de ce projet se résument à l’élargissement des opportunités de mobilisation de ressources de création et de valeur ajoutée, de revenus et de nouveaux emplois. Ce programme constitue également un appui au processus de la décentralisation?

LIRE AUSSI:  Lancement du programme d’entreprenariat agricole SLA: Le centre Songhaï pour l’autonomisation de la jeunesse africaine