Dépenses pour la St Valentin: Le budget consacré, selon les conceptions

Par Maryse ASSOGBADJO,

  Rubriques: Société |   Commentaires: Aucun


Les amoureux célèbrent, demain vendredi 14 février, la Saint Valentin en l’honneur de l’amour. Quoique les stands dédiés à cette fête ne connaissent pas d’affluence à Cotonou, les passionnés mettent quand même les bouchées doubles pour renouveler leur flamme à l’être aimé, à travers divers présents. Toutes les bourses sont éligibles.

LIRE AUSSI:  Edito: Non-sens !

Mercredi après-midi, sur l’esplanade du stade de l’Amitié à Cotonou. ‘’Ifè’’, le marché de la St Valentin, reçoit au compte-gouttes ses visiteurs. Estelle Guidiglo, jeune amoureuse, ne perd pas son temps. A peine arrivée, se dirige-t-elle vers l’un des stands soigneusement dressés pour la circonstance. Un petit coup d’œil sur les articles disponibles et le choix est fait. Mais la vendeuse ne consacrera plus son temps à garnir le cadeau de sa cliente. Estelle même s’y attelle, prête à utiliser chaque minute de son temps pour réaliser un magnifique coffret à la hauteur de son amour à qui de droit. Avec un petit sourire, elle y met ensuite du soin pour atteindre son objectif, signe d’amour et d’attention pour l’élu de son cœur.
Pour elle, l’amour a un coût bien qu’il se célèbre au quotidien. « Il m’a plu de visiter le marché ’’Ifè’’ pour apprécier les articles mis en vente dans le cadre de la St Valentin. Beaucoup de choses m’ont plu. J’ai composé moi-même mon coffret sur-le-champ».
Le contenu destiné à son petit ami est symbolique mais bien garni. Il est constitué d’un parfum, d’une bouteille de vin, d’une boîte à chocolat, d’une petite boîte de pâte, d’un petit bouquet de fleurs. Un cadeau surprise pour lequel Estelle a dû épargner pour constituer son petit budget. « J’ai prévu une somme de 15 mille Fcfa pour ces achats, mais je me suis rendu compte que les coffrets sont accessibles à toutes les bourses », précise-t-elle, ravie.
L’amour ne calcule pas, dit-on. Par rapport aux dépenses liées à la St Valentin, Estelle relativise. « Chaque jour, nous célébrons l’amour. Toutefois, étant donné que le 14 février le symbolise pour le monde entier, il ne faut pas rester en marge. Il faut le célébrer à sa manière ». Pour elle, ce qui compte, c’est le geste. « Même avec une petite somme de 2000 ou de 1000 f, on peut faire plaisir à son amour », soutient la jeune fille, la vingtaine.
Peu importe si elle en reçoit de son chéri ou non. « Je suis une habituée des cadeaux de la part de mon petit ami. Cela ne me dérange aucunement s’il ne m’en offre pas en retour », indique-t-elle.
Estelle n’est pas la seule éprise d’amour à Cotonou. « Nombreuses sont ces jeunes élèves qui viennent se renseigner sur les prix des articles ou qui en achètent en fonction des ressources dont elles disposent. Les petits nounours sont souvent prisés par celles-ci», explique dame Adélaïde, occupée à réaliser soigneusement un coffret pour un amoureux étranger en séjour au Bénin au marché ‘’Ifè’’.
Et si Estelle et d’autres amoureux, notamment les adolescents s’activent dans le cadre de la fête de l’amour, la St Valentin ne fait pas courir tout le monde. C’est le cas de Landry Kouton. « Cette fête ne m’emballe pas personnellement. Par contre, je crois en l’amour et je sais qu’il se vit au quotidien. Quand on aime, il faut le démontrer tous les jours », conçoit ce jeune homme, la vingtaine.
Sa philosophie de la St Valentin est tout autre. Pas question de vider sa poche au nom de l’amour. « Je pense que célébrer la St Valentin, c’est se laisser emporter par cette fête. On peut démontrer son amour à son partenaire par un geste simple. On n’a pas besoin de faire des cadeaux hors de prix », estime-t-il.
Que l’on soit amoureux ou non, l’amour existe et sa célébration revêt depuis plusieurs décennies un caractère mondial du fait de l’instauration de la St Valentin par les modernistes. Une véritable aubaine pour les passionnés qui le célèbrent de mille couleurs.

LIRE AUSSI:  Lutte transnationale contre le crime organisé: Les réseaux d'Afrique de l'ouest et centrale en concertation