Dégel de la fronde sociale: La Cspib lève sa motion de grève

Par ,

  Rubriques: Société |   Commentaires: Aucun


La Centrale syndicale du privé, public, parapublic et informel du Bénin (Cspib) a levé sa motion de grève lancée depuis janvier, à la faveur d’une réunion de son bureau directeur tenue ce mercredi 28 mars. Elle invite en conséquence tous les enseignants affiliés à reprendre les classes dès le mardi 3 avril prochain. La centrale recommande au gouvernement de poursuivre les négociations pour vider les derniers points de la plateforme revendicative en suspens.

LIRE AUSSI:  Congrès international sur l'arganier: Réflexions autour d’un écosystème à multiples potentialités

Le vent de suspension et de levée de motion de grève souffle sur les syndicats. À la suite de certaines intersyndicales, de collectifs et autres syndicats notamment du secteur de l’éducation, la Centrale syndicale du privé, public, parapublic et informel du Bénin (Cspib) a décidé de lever sa motion de grève lancée depuis janvier dernier. Au détour d’une déclaration à la presse, ce mercredi 28 mars 2018, son secrétaire général, Christophe Cossi Dovonon, a porté la nouvelle à l’attention du public, suite à une réunion du bureau directeur de cette centrale.
Cette décision de suspension du mouvement de débrayage a été prise, après analyse de la situation sociale du pays, indique Christophe Cossi Dovonon. Dans sa déclaration hier à la presse, il a déploré le silence inquiétant des partenaires sociaux, après leur dernière rencontre avec le gouvernement et le résultat « peu élogieux » auquel ils sont parvenus à l’issue de la séance, à cause, dénonce-t-il, du mot “préjudiciel” les obligeant à se séparer dos-à-dos, sans consensus.
La déclaration de la Cspib souligne qu’à l’aune des multiples démarches de certains corps sociaux (clergés, notables traditionnels, etc.) et de l’engagement personnel du président du Conseil économique et social (Ces) et surtout de l’acte de dégel posé par le gouvernement en payant intégralement le salaire du mois de mars sans distinction, son bureau directeur autorise son secrétaire général à lever la motion de grève.
Le bureau directeur de la centrale syndicale affirme que c’est une volonté de la majorité des enseignants y affiliés. Mais, il demande, en revanche, au gouvernement et à son chef, qu’en réponse à cette levée de motion, d’autoriser le président de la commission de négociation à convoquer ladite commission aux fins de vider les derniers points inscrits à l’ordre du jour. M. Dovonon estime, par ailleurs, que cet acte « aidera tout un chacun à sortir la tête haute du bourbier dans lequel nous nous sommes empêtrés ».
Pour matérialiser cette volonté d’en finir avec la crise, le secrétaire général de la Cspib invite en conséquence tous les enseignants affiliés à reprendre les classes le mardi 03 avril prochain. M. Dovonon précise que c’est pour le bonheur des enfants qu’il est impérieux de renouer avec l’école

LIRE AUSSI:  Décision Dcc 18-124 du 21 juin 2018 de la Cour constitutionnelle: Le Parlement reconduit ses neuf membres pour le prochain Cos-Lépi