Découverte macabre à Ouinhi: Deux frères retrouvés morts

Par Valentin SOVIDE, AR/Zou-Collines,

  Rubriques: Société |   Commentaires: Aucun


Les habitants du village Ahogo situé dans l’arrondissement de Sagon dans la commune de Ouinhi, ont fait une découverte macabre au petit matin d’hier mardi 21 janvier. Il s’agit du corps sans vie de deux jeunes gens bien connus dans le village et qui seraient des frères. L’un la trentaine et l’autre la quarantaine, selon des témoins, qui auraient été tués par des éleveurs transhumants.

LIRE AUSSI:  Birni-Lafia: Environ 20 tonnes de coton parties en fumée

Que s’est-il passé à Ahogo dans la nuit du lundi au mardi 21 janvier ? Nul ne saurait répondre à l’heure actuelle avec certitude à cette interrogation. Toutefois, une enquête est ouverte par la police qui s’est rendue sur les lieux du drame pour faire le constat.
De source proche de l’enquête, les deux frères retrouvés morts auraient volé un bœuf qu’ils seraient en train de dépecer nuitamment quand ils ont été surpris par les éleveurs. Ces derniers les auraient abattus sans autre forme de procès. Transhumants, ces éleveurs sont souvent munis d’armes à feu pour se protéger et protéger leurs animaux en pâturage.
Le cas de ces deux morts relance à Ouinhi la question de la transhumance. Il n’est un secret pour personne que la transhumance entraîne divers problèmes au sein du monde rural. Des centaines de personnes perdent la vie chaque année dans les conflits entre éleveurs et paysans.
Ces conflits ne résultent pas toujours de la destruction des champs par les animaux en pâturage, contrairement à ce que beaucoup croient. Les éleveurs transhumants sont aussi victimes de vols. Quelle que soit la cause, les dégâts enregistrés par ces affrontements sont souvent lourds.
Depuis hier à Ouinhi, la police s’est mise aux trousses des auteurs de la mort des deux frères à Ahogo.

LIRE AUSSI:  Gestion de la Sonapra: Le député Paulin Gbénou demande des comptes au Gouvernement