Débats budgétaires au Parlement : Environ 107 milliards F Cfa pour les infrastructures et les transports

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubriques: Actualités |   Commentaires: Aucun


Le ministre des Infrastructures et des Transports, Hervé Hèhomey, était ce jeudi face aux députés membres de la Commission budgétaire de l’Assemblée nationale. Comme ses autres collègues, il a présenté le projet de budget de son ministère au titre de 2021 estimé à 106 782 290 000 F Cfa pour relever de grands défis.

LIRE AUSSI:  En séjour au Bénin : Le secrétaire général de l’UIP chez le médiateur de la République

Le ministère des Infrastructures et des Transports aura un peu plus de moyens en 2021 par rapport à 2020. C’est du moins ce qu’il faut retenir du point de presse qui a suivi le passage, ce jeudi, du ministre Hervé Hèhomey, en charge de ce département, devant la Commission budgétaire de l’Assemblée nationale. « Nous venons de présenter le projet de budget du ministère des Infrastructures et des Transports. Nous avons présenté un projet à hauteur de 106 610 935 000 F Cfa qui se décompose en fonctionnement à 3 782 290 000 F Cfa et en investissements à 102 828 645 000 F Cfa », a expliqué le ministre Hervé Hèhomey. Selon lui, il s’agit d’un budget en accroissement de 17 % par rapport à celui de 2020. L’essentiel de ce budget est consacré aux investissements qui seront réalisés au cours de l’année 2021.

Lesquels vont concerner, poursuit le ministre, la continuité de certains grands projets et d’autres projets nouveaux qui vont également démarrer. « Nous allons engager l’année prochaine la construction du contournement Nord de Cotonou. Nous avons d’abord fait une première partie des études. Nous avons fait l’approfondissement de ces études ; ce que nous appelons les études techniques détaillées et l’année prochaine, nous allons commencer les travaux proprement dits », a informé le ministre des Infrastructures et des Transports. Il annonce aussi le démarrage d’un certain nombre de travaux routiers en 2021. Le ministre cite surtout la route cotonnière, c’est-à-dire l’axe Djougou-Pèhunco-Kérou-Banikoara. « Cette route, nous allons la démarrer en début d’année prochaine.

LIRE AUSSI:  Mise en œuvre des Objectifs du développement durable: Le Bénin arrime les cibles des Odd à ses priorités

Tout est quasiment prêt pour le démarrage des travaux », assure Hervé Hèhomey. En termes de grands projets qui vont démarrer en 2021, le ministre ajoute le projet de l’autoroute Sèmè-Podji-Porto-Novo pour lequel le ministère est actuellement à la phase de sélection des entreprises. Plusieurs travaux sont également prévus au Port de Cotonou l’année prochaine. « Nous allons engager la construction des quais Nord. Nous allons en termes de plan directeur du port, réaliser une zone nautique. Il y a aussi le terminal 5», fait savoir l’autorité ministérielle. Il s’agit, selon lui, certes des projets portés par le port mais il est important d’annoncer aux populations ces grandes réalisations. Il y a aussi le centre des affaires maritimes qui sera construit sur le site abritant le bâtiment du ministère des Infrastructures et des Transports, l’Agence nationale des transports terrestres et même la Grande chancellerie.

« Cette aire va faire place au Centre des affaires maritimes qui est un grand bâtiment que nous allons construire pour abriter toutes les structures dans le secteur portuaire et maritime », dévoile Hervé Hèhomey. Selon lui, il y aura à côté de tout ceci les travaux de modernisation de l’aéroport de Cotonou sans oublier le projet de construction de l’aéroport de Glo-Djigbé pour lequel seront poursuivies l’année prochaine les études d’approfondissement et les services de transport. Le ministre Hervé Hèhomey félicite les députés qui ont été très attentifs aux projets soumis par le gouvernement. «J’ai noté une approche participative des députés pour aider le gouvernement à atteindre ses objectifs. Les députés nous ont fait part de leurs préoccupations et je pense que c’est comme ça que nous allons construire ce pays», se réjouit le ministre des Infrastructures et des Transports.