Culture et arts: Le Bénin signe un mémorandum d’entente avec Cuba

Par Anselme Pascal AGUEHOUNDE,

  Rubriques: Culture |   Commentaires: Aucun


Jean Michel Abimbola, ministre du Tourisme, de la Culture et des Arts et Yienelys Vilma Regueiferos Linares, ambassadrice de Cuba près le Bénin, ont procédé, vendredi 16 avril dernier, à la signature d’un mémorandum d’entente entre le Bénin et Cuba dans le domaine de la Culture et des Arts. Cette convention va permettre à ces deux pays fortement liés par l’histoire et la culture, de redynamiser leur coopération bilatérale.

LIRE AUSSI:  The Voice Afrique francophone: Deux Béninois en finale

« Notre objectif commun est d’engager nos pays respectifs sur la voie d’une coopération fructueuse afin de construire encore et toujours des passerelles qui nous rapprochent. C’est là toute la symbolique de cet acte qui vient renforcer nos liens d’amitié déjà très anciens, pour ne pas dire historiques», a expliqué Jean Michel Abimbola, ministre du Tourisme, de la Culture et des Arts, lors de la cérémonie de signature du mémorandum d’entente entre le Bénin et Cuba dans le domaine de la Culture et des Arts. Yienelys Vilma Regueiferos Linares, ambassadrice de Cuba près le Bénin, s’est réjouie de cet acte qui va revitaliser la coopération bilatérale entre les deux pays. Elle a alors salué l’implication du ministre chargé de la Culture et de toutes les parties prenantes qui ont œuvré à l’aboutissement de ce mémorandum. « Cuba et le Bénin ont un lien historique et fortement culturel », a souligné l’ambassadrice de Cuba près le Bénin. A en croire Yienelys Vilma Regueiferos Linares, cette signature n’est qu’une étape dans le processus de collaboration entre les deux pays.
Le ministre du Tourisme, de la Culture et des Arts en est tout aussi convaincu. « Aujourd’hui, nous sommes au terme d’un processus qui a permis de jeter les bases d’un partenariat durable dans le domaine de la culture et des arts… Cet événement marque une étape importante dans les relations entre nos deux pays et nous permet d’écrire ensemble un nouveau chapitre en matière de politique culturelle et artistique », a-t-il affirmé. Le ministre Jean Michel Abimbola rappelle que le Bénin a fait du tourisme le deuxième pilier de son développement. Et au regard de la richesse culturelle du Bénin, l’on ne saurait parler de tourisme sans évoquer la culture. C’est ce qui justifie les nombreuses réformes amorcées par le gouvernement dans le domaine de la Culture et des Arts. Ces réformes, poursuit le ministre, vont impacter durablement le secteur en lui donnant une nouvelle impulsion. Il évoque d’ailleurs la restitution imminente par la France de 26 œuvres, trésors de guerre gardés dans les collections du musée du Quai-Branly Jacques Chirac, comme l’une des manifestations tangibles de cette volonté politique de révolutionner le paysage culturel et touristique du Bénin.

LIRE AUSSI:  Alphonse Sèdolo Gbaguidi, poète: « Je condamne le mythe négatif de la primauté de l’apparence sur le réel »