Culture de l’excellence dans le Borgou: Des écoliers à l’épreuve de la dictée du préfet

Par Maurille GNASSOUNOU A/R Borgou-Alibori,

  Rubriques: Société |   Commentaires: Aucun


La phase finale de la première édition du concours « La dictée du préfet du Borgou» a eu lieu, samedi 21 décembre dernier à l’Ecole primaire publique Abdoulaye Issa de Parakou. Elle a connu la présence de 80 écoliers venus des huit communes du Borgou.

LIRE AUSSI:  Protection des droits de l’homme: Le service des plaintes de la Cbdh opérationnel

La question de l’excellence à l’école préoccupe dans le Borgou. Pour y arriver, toutes les initiatives sont bonnes. Tel est le cas du concours « La dictée du préfet du Borgou » qui en est à sa première édition cette année. Après sa phase communale, il y a quelques jours, l’heure était à la phase départementale ou finale samedi 21 décembre dernier à l’Ecole primaire publique Abdoulaye Issa de Parakou. Elle a été marquée par une dictée lue en personne par le préfet du département, Djibril Mama Cissé, et à l’issue de laquelle les trois meilleurs écoliers ont été primés.
L’initiative, qui vient appuyer le retour de la dictée à l’école décidé par le gouvernement depuis deux ans, vise à donner le goût de la lecture aux enfants, puis à susciter en eux l’émulation. A terme, il s’agit de contribuer à la préparation d’une relève de qualité.
Organisé à l’intention des écoliers des classes de Cm2, ce concours s’est déroulé en deux phases. Il y a d’abord eu la phase communale avec près de 500 inscrits. A cette occasion, les enfants ont été soumis à trois dictées sous l’égide des maires, au niveau de chacune des huit communes que compte le Borgou. C’est au cours de cette première étape que les 80 enfants à raison de 10 par commune ont été retenus.
Les trois premiers sont repartis chez eux les bras chargés de récompenses et de fournitures scolaires. Il en est de même pour les cinq meilleures filles.

LIRE AUSSI:  Protection des droits de l’homme: Le service des plaintes de la Cbdh opérationnel