Criet/ Détournement de deniers publics: Le postier Jean-Paul Zinzindohoué absent à la barre

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubriques: Société |   Commentaires: Aucun


Par décision par défaut, avant-dire-droit et en premier ressort, la Cour de repression des infractions économiques et du terrorisme (Criet) a renvoyé, ce mercredi, à une session ultérieure le procès de l’ex-receveur du bureau de la Poste de N’Dali, Jean-Paul Zinzindohoué, poursuivi pour crime de détournement de deniers publics.

LIRE AUSSI:  Amélioration de l’environnement des réfugiés: Amnesty International Bénin initie le débat

L’ajournement de l’affaire est motivé par l’absence à la barre de l’accusé à qui n’a pas été notifié l’arrêt qui le renvoie devant la cour criminelle pour être jugé. La conséquence de ce défaut est que Jean-Paul Zinzindohoué, en liberté provisoire depuis le 6 janvier 2014, n’était pas officiellement informé de la tenue de son procès ce mercredi. Le constat a été fait hier par la cour de céans qui a décidé de reporter la cause en vue de l’accomplissement de cette formalité procédurale. Le parquet spécial de la Criet a été chargé de faire diligence pour la notification de cet arrêt de renvoi à l’accusé. Le ministère public devra saisir l’occasion pour réaliser les autres actes inhérents à la procédure en matière pénale, en l’occurrence l’examen médico-psychologique et psychiatrique ainsi que l’enquête de moralité et de personnalité sur l’accusé. Ce n’est qu’après toutes ces formalités que le dossier sera techniquement mis en état pour être jugé par la cour.
En attendant, Jean-Paul Zinzindohoué peut continuer de jouir de sa liberté provisoire jusqu’à la prochaine session de la Criet devant le fixer sur son sort par rapport aux faits mis à sa charge. Lesquels faits portent sur le détournement d’un montant de 50 693 408 FCfa qui manquait au niveau de la caisse qu’il tenait lui-même, alors receveur du bureau de la Poste de N’Dali. Le constat a été fait le 6 juin 2012 par une mission de vérification. Il n’a pas attendu la fin des opérations avant de prendre la tangente la nuit. Agé de 21 ans au moment des faits, Jean-Paul Zinzindohoué sera donc poursuivi et incarcéré le 1er octobre 2012 pour le crime de détournement de deniers publics, faits prévus et punis par la loi n°2011-20 du 12 octobre 2011 portant lutte contre la corruption et autres infractions connexes en République du Bénin.

LIRE AUSSI:  Emplois dans les organisations internationales: L’accès des cadres en question

Formation de Jugement

Président : Guillaume Dossa Laly
Assesseurs : Essowé
Batamoussi et Geneviève Sohou
Ministère public : Célestin
Kponon, 1er substitut du procureur spécial près la Criet
Greffier : Me Nancy Gandaho