Covid-19 et ses impacts: Des bouleversements dans les Fab, selon Fructueux Gbaguidi

Par Alexis Meton,

  Rubriques: Actualités |   Commentaires: Aucun


L’armée a aussi été impactée par la pandémie du coronavirus. Tout s’y déroule désormais avec tact, stratégie et précaution, selon les propos du colonel Fructueux Gbaguidi, chef d’état-major de l’Armée de terre.

LIRE AUSSI:  Suite à notre encadré titré : « Houngbédji ignore-t-il la responsabilité d’un ordonnateur de budget »: Les clarifications de la Cellule de communication du Prd

Les pratiques ont désormais changé au sein de l’armée. La menace de la pandémie du coronavirus a aussi imposé à ce corps, de nouvelles habitudes. Reconnue pour sa rigueur et sa discipline au service de la nation, l’armée, force de défense, n’entend pas fléchir dans ce contexte de pandémie. Intervenant au cours d’une séance spéciale à l’Université d’Abomey-Calavi sur le Covid-19, le chef d’état-major de l’Armée de terre, le colonel Fructueux Gbaguidi a rappelé les nouvelles habitudes que le coronavirus a imposées aux forces de défense. Se prononçant sur le thème ‘‘Covid-19 dans les Forces armées’’, le colonel a précisé quelques bouleversements intervenus dans l’armée. Fructueux Gbaguidi a fait savoir que désormais, il n’y a plus de salutations individuelles ainsi que les échanges avec le personnel.

Ces derniers se font en respect de la distanciation sociale. Selon lui, les rapports humains sont impactés dans les Fab. Il en veut pour preuve les différentes activités qui mobilisaient le personnel militaire entretemps, désormais proscrites, afin de se conformer aux prescriptions relatives aux gestes barrières. « Sur le plan collectif, nous avons dû renoncer à beaucoup de nos activités. Les rapports du matin, la préparation physique individuelle, le sport collectif, le ballon militaire…Nous avons mis fin à tout ça parce qu’il fallait respecter la distanciation sociale », a expliqué le colonel. « Tout ceci constitue des difficultés nouvelles », a-t-il ajouté avant de souligner que les visites dans les différentes casernes sont limitées et il y a plus de précautions pour la gestion des courriers désormais dans les Forces armées béninoises. Dans ce contexte de pandémie, l’officier a rassuré de la disponibilité du personnel médical militaire à servir la nation et à aider dans le traitement des différents cas. L’armée ne ménagera aucun effort également à construire les infrastructures.
« Nous avons des perspectives par rapport à l’écosystème qui se détériore. Nous allons mettre tous les moyens à la disposition de la population », a soutenu le colonel Fructueux Gbaguidi.

LIRE AUSSI:  Climat social apaisé: L’Eglise protestante décerne un satisfecit au gouvernement