Couverture médiatique de l’élection présidentielle de février prochain: Les experts de la Cédeao s’imprègnent des dispositions prises par la Haac

Par zounars,

  Rubriques: Actualités |   Commentaires: Aucun


Les conseillers de la Haac ont reçu mardi 19 janvier au siège de l’institution, une délégation de la Cédeao composée de six experts venus s’enquérir des dispositions prises par l’institution dirigée par Adam Boni Tessi, pour mieux régulariser les activités des médias en cette période électorale.

LIRE AUSSI:  Recensement national de l’agriculture: Les bureaux et comités départementaux de l’Ouémé mis en place

La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédeao) se préoccupe du bon déroulement de l’élection présidentielle du 28 février prochain au Bénin. Cette institution sous-régionale a dépêché un groupe de six experts dans le cadre d’une mission exploratoire pour s’informer des dispositions prises par les différents acteurs engagés dans le processus électoral en vue de la régularité du scrutin. Cette mission exploratoire s’inscrit dans le cadre du protocole additionnel de la Cédeao sur la démocratie et la bonne gouvernance.

Mardi 19 janvier, la délégation a rencontré les conseillers de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (Haac). Les échanges ont porté notamment sur les dispositions prises par la Haac pour une bonne régulation des activités des médias en cette période électorale très sensible.
Adam Boni Tessi, président de la Haac s’est réjoui de cette initiative de la Cédeao et affirme que toutes les dispositions sont en train d’être prises pour que son institution joue pleinement son rôle dans le cadre des échéances électorales prochaines. Il a reconnu que le manque de moyens ralentit parfois la mission de son institution. «La Haac apparaît un peu absente ces derniers temps, cette situation est due au manque de moyens auquel l’institution est parfois confrontée. Mais les dispositions sont prises pour que tout se passe bien», reconnaît-il, avant de justifier que les décisions que la Haac prend ont toujours été inspirées par les différentes lois de la République du Bénin.
Francis Oké, chef de l’unité d’assistance électorale et chef de la délégation de la Cédeao estime que cette institution se prépare bien pour jouer son rôle de régulation. «Nous avons eu des échanges très directs avec la Haac et nous avons senti les conseillers de la Haac et son président très confiants et conscients de la charge qui leur revient pendant ce processus, et c’est déjà un bon signe par rapport à ce que nous voyons dans la région, nous estimons que sur cette lancée on pourra avoir des résultats probants», espère-t-il. Les experts se disent satisfaits des échanges et des réponses à eux apportées?

LIRE AUSSI:  Ticad 7: Aurélie Adam Soulé Zoumarou défend l’ambition numérique du Bénin