Cour royale de Savalou: Arsène Ganfon désigné pour le trône de Soha Gbaguidi

Par Valentin SOVIDE, AR/Zou-Collines,

  Rubriques: Culture |   Commentaires: Aucun


C’est allé très vite ! Savalou aura bientôt un nouveau roi. Et il est déjà connu. Il s’agit de l’opérateur économique Arsène Ganfon. Il a été présenté dans la matinée du vendredi 15 mai dernier comme celui qui devra succéder à Gandjègni Ahoyo qui a rejoint les ancêtres le 29 janvier dernier après 5 ans de règne.

LIRE AUSSI:  50 ans de carrière: Nel Oliver célèbre ses noces d’or de scène

Après trois mois de vacance, le fauteuil du palais royal de Savalou sera bientôt occupé. Selon des sources proches de ce palais, l’oracle a choisi Arsène Sèwanou Ganfon parmi plusieurs prétendants après les cérémonies de consultation. Juste après avoir ainsi été désigné, il a été présenté dans la matinée du vendredi à Savalou comme celui que les ancêtres ont choisi pour devenir le 15e roi de la cité des Soha. Suivront désormais les rites et cérémonies de consécration qui dureront quelques semaines voire des mois. Et le nouveau roi désigné pourrait officiellement succéder à dada Gandjègni Awoyo Gbaguidi.
Descendant de la collectivité royale Aïgnon-Dadavoudou-Gandigbé, selon les mêmes sources, Arsène Ganfon serait parmi les meilleurs dont les candidatures ont été retenues sur des critères bien rigoureux avant d’être soumises à l’oracle. Entre autres critères, il faut être descendant de l’une des familles composant la collectivité Aïgnon-Dadavoudou, être orphelin des deux géniteurs, avoir l’onction du chef de collectivité, avoir sa résidence à Savalou, être à jour vis-à-vis du palais royal et reconnu pour son attachement aux cultes endogènes.
L’heureux élu qui a passé toutes ces étapes sera chargé de conduire l’annonce officielle du décès de son prédécesseur Gandjègni Awoyo et d’organiser ses obsèques conformément à la tradition.
Arsène Ganfon est un opérateur économique et propriétaire d’un grand hôtel implanté au cœur de la ville de Savalou. Il sera intronisé roi dans les tout prochains jours suivant les rites de la royauté de Savalou.
Dans ses attributs de souverain, l’opérateur économique devra se montrer comme un homme dynamique, ambitieux et rigoureux. Il doit faire l’effort d’avoir le charisme de Tossoh Gbaguidi qui a eu à révolutionner ce palais.

LIRE AUSSI:  Festival international de cinéma Rebiap, édition 2017: Quatre films remportent les six récompenses en compétition