Coupe du monde Russie 2018: Le Maroc face à son destin

Par Christian HOUNONGBE,

  Rubriques: Sports |   Commentaires: Aucun


La Seleçao du Portugal

Les Lions de l’Atlas du Maroc jouent contre le Portugal, ce mercredi 20 juin au Luzhniki Stadium de Moscou, à la faveur de la deuxième journée des matchs dans le groupe B. Battus (1-0) par l’Iran lors de leur première sortie, les Lions de l’Atlas sont interdits de défaite dans cette rencontre qui s’annonce épique.

LIRE AUSSI:  Ballon d’or Africain 2015 : Liste des nominés de la CAF

Trente-deux ans après leur dernière confrontation en Coupe du Monde soldée par une défaite portugaise (3-1), le Maroc et le Portugal se retrouvent, ce mercredi au Luzhniki Stadium de Moscou, pour un duel d’enfer. Et pour cause ! Toute contreperformance contre le Portugal serait synonyme d’élimination pour les Lions de l’Atlas. C’est pourquoi, les poulains d’Hervé Renard doivent sortir de la torpeur de la défaite face à l’Iran (1-0) pour défier le Portugal emmené par Cristiano Ronaldo, auteur d’un triplé historique face à l’Espagne lors du premier match. Ils devront oublier le cauchemar occasionné par le but contre son camp d’Aziz Bouhaddouz dans les ultimes secondes de la partie. Restés sur deux victoires, en quatorze matches de Coupe du Monde en cinq participations, le Maroc est contraint de rééditer son exploit contre le Portugal au Mondial 1986. Et pour parvenir à ce succès, Hervé Renard devra mettre un rideau défensif capable de contrer les assauts du redoutable Cristiano Ronaldo capable de changer tout seul le résultat d’une rencontre. Une victoire marocaine pourrait venir également de l’efficacité et l’explosivité de certains joueurs comme : Khalid Boutaib, Boussoufa, El Ahmadi, Belhanda – Ziyech, Boutaïb et Amrabat bien présent lors des éliminatoires. Il va sans dire que le Maroc n’aura pas la tâche aisée contre le Portugal qui a réussi un match fou contre l’Espagne (3-3). En quête de sérénité et pour s’assurer d’une place en huitième de finale, la Seleção das Quinas devra trouver la clé de défense marocaine dont la tour de contrôle reste Mehdi Benatia, l’un des meilleurs défenseurs en Afrique et en Europe. Le Maroc n’a donc pas droit à l’erreur dans aucun des compartiments de jeu. D’ailleurs, les Portugais n’entendent pas baisser les bras pendant cette rencontre, selon l’attaquant portugais André Silva lors de la conférence de presse d’après entraînement ce mardi : « Ce sera un match difficile que l’adversaire prendra aussi sérieusement que nous. Beaucoup de joueurs du Maroc sont nés en Europe. Nous savons qu’ils n’ont pas encaissé durant les éliminatoires ». Les Marocains sont donc prévenus.
Pour rappel, l’unique confrontation entre le Maroc et le Portugal a été remporté (3-1) par les Lions de l’Atlas, le 10 juin 1986, lors du Mondial Mexico 1986 avec Bouderbala, Zaki, Khairi, El Haddaoui, Timoumi et bien d’autres encore?

LIRE AUSSI:  Mondial de Russie 2018: Les Aigles de Carthage de retour douze ans après

Quid de la fougue de CR7 ?
L’emblématique capitaine du Portugal, Cristiano Ronaldo, est depuis ce vendredi 16 juin, le quatrième joueur à marquer dans quatre éditions de Coupe du Monde. Il rejoint Seeler, Uwe, Pelé et Miroslav Klose. Il totalise 51 triplés dans sa carrière. Son penalty inscrit contre le l’Espagne, à la 4e minute, est le troisième le plus rapide de l’histoire de la Coupe du Monde. Très attendu par ses fans face au Maroc, si le quintuple ballon d’or, Cristiano Ronaldo, réussit un nouveau triplé face au Maroc, il deviendra le premier joueur à réussir deux triplés consécutifs lors d’une Coupe du Monde de la Fifa. Du coup, il rejoindra Eusebio détenteur du record de meilleur buteur portugais en phase finale de la prestigieuse compétition.
A l’opposé, le Marocain Aziz Bouhaddouz a inscrit le but tardif, le plus triste but contre son camp pour donner la victoire à l’Iran. Il a marqué contre son camp à la cinquième et dernière minute du temps additionnel.