Coopération sino-béninoise: Un centre de télémédecine mis en service à Lokossa

Par Désiré C. VIGAN A/R Mono Couffo,

  Rubriques: Santé |   Commentaires: Aucun| 83 lecteurs


Annoncé depuis peu pour une meilleure prise en charge des patients, « le centre de la télémédecine Chine-Bénin » a été mis en service, le vendredi 6 septembre dernier, à Lokossa, dans le Mono, par l’ambassadeur de la Chine près le Bénin, Jingtao Peng et Eunice Pédro, représentante du ministre en charge du secteur.

LIRE AUSSI:  Dix-huit jours avant le top de la COP 21: Délégation de l’UE donne un avant-goût aux journalistes

Le centre de la télémédecine Chine-Bénin est une plate-forme de partage des ressources médicales entre les deux pays à travers une technologie axée sur l’internet. Pour le compte de la Chine, c’est l’expertise du Ningxia qui est mise à disposition, dans le cadre de l’initiative, sous la bannière de la Commission de santé de la Région autonome Hui du Ningxia. Au nom de la région, la vice-présidente du comité régional de la Conférence consultative politique du peuple chinois (Ccppc), Xiuzhen Ma, intervenant depuis la Chine pendant la cérémonie de mise en service du centre, a confirmé que ces dernières années, Ningxia s’intègre activement dans le développement national et international de la Chine en misant, entre autres, sur le développement de la télémédecine dont l’ossature se décline en internet + santé et médecine. A l’en croire, la plate-forme installée à Lokossa, dans l’enceinte de l’hôpital départemental, est capable de fournir un diagnostic précis sur les patients atteints de maladies critiques, difficiles et rares, d’une part. Et de l’autre, de réduire le taux de diagnostics erronés en portant à la hausse la performance des hôpitaux en matière de prise en charge sanitaire réussie.
Au-delà des consultations conjointes à distance, la nouvelle infrastructure va permettre des prestations telles que la télé-chirurgie, la télé-cardiologie, la télé-radiologie et la téléformation des professionnels de la santé, détaille la représentante du ministre en charge du secteur. Eunice Pédro poursuit que le démarrage effectif des activités du centre est une nouvelle marque de solidarité de la Chine qui va permettre, sur un autre plan, de limiter les évacuations sanitaires et d’améliorer l’assiette ainsi que la qualité des services de santé aux populations, indépendamment de leur situation géographique. Mais pour aboutir à l’ouverture du centre, il a fallu une préparation minutieuse. L’intervention chirurgicale réalisée au moyen de la plate-forme numérique qui a permis d’éprouver son efficacité, le 21 mars 2019, dans les locaux de l’hôpital à Lokossa, entre une équipe d’experts chinois et leurs confrères du Bénin et le don de matériels de télémédecine par la Chine ont été des étapes déterminantes de la préparation rappelées par la représentante du ministre de la Santé, Eunice Pédro, qui n’a pas manqué de remercier les autorités chinoises.
Les membres de la 23e mission médicale chinoise ont eu droit à une mention spéciale pour leur contribution décisive. « Depuis son arrivée, la mission relève les défis redoutables auxquels elle est confrontée et poursuit sa marche en avant, apporte une contribution active au développement de la santé», s’est félicité l’ambassadeur de la Chine près le Bénin. « En quelques mois seulement, nous sommes passés de la téléconsultation à l’intervention chirurgicale en temps réel à distance, grâce aux efforts inlassables et préparations méticuleuses », souligne Jingtao Peng qui inscrit le démarrage des activités du centre de télémédecine dans le cadre de la mise en œuvre des résolutions du forum sur la coopération sino-africaine.

LIRE AUSSI:  Retrait des produits du laboratoire New Cesamex des officines: La direction de la Pharmacie fait une descente sur le terrain