Coopération entre la Suisse et le Bénin: Six accords de financement signés pour près de 21,5 milliards de FCFA

Par Alain ALLABI,

  Rubriques: Actualités |   Commentaires: Aucun


Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Aurélien Agbénonci, et Séverine Donnet-Descartes, directrice résidente de la Coopération suisse, ont procédé, lundi 17 octobre, à la signature de six accords de financement relatifs aux programmes de développement entre la Suisse et le Bénin pour un montant de près de 21,5 milliards de FCFA. Cette cérémonie à laquelle prenait part le ministre de l’Enseignement secondaire, Lucien Kokou, s’est déroulée au ministère des Affaires étrangères et de la Coopération.

LIRE AUSSI:  11e édition des Universités des Notaires d’Afrique: Copropriété des immeubles bâtis en Afrique : quels moyens pour son développement ?

Après le paraphe et la signature des documents, les deux personnalités sont intervenues pour expliquer le sens de leur geste qui porte sur un montant d’environ 21,5 milliards de FCFA.

Dans son speech, Séverine
Donnet-Descartes, directrice résidente de la Coopération suisse, a précisé que les six accords de financement s’inscrivent dans le cadre du partenariat entre le Bénin et la Suisse pour la période 2016-2019. En termes d’objectifs, ils visent,d’une part, à renforcer des domaines prioritaires de la stratégie nationale de croissance et de réduction de la pauvreté. Il s’agit de la gouvernance locale à travers le programme de redevabilité ; du développement économique rural à travers le programme d’appui au secteur du développement rural. La Suisse accompagnera aussi le Bénin dans le secteur de l’éducation et de la formation à travers le programme d’appui à l’éducation et la formation des exclus. Il sera également question de promouvoir l’économie locale et de contribuer à offrir un meilleur accès des populations aux services sociaux de base. A cet effet, des infrastructures scolaires, sanitaires et marchandes seront réalisées dans le cadre du fonds d’appui au développement des communes.
D’autre part, ces accords ont pour objectif de renforcer la contribution des femmes et des migrants au développement socio-économique du Bénin. Pour elle, ces deux catégories sont souvent marginalisées alors qu’elles constituent des leviers de développement. «Les femmes, souligne-t-elle, représente plus de 50% de la population». C’est pourquoi, le Programme de renforcement de capacités d’action des femmes appuiera des organisations de la société civile qui œuvrent pour la promotion du leadership politique féminin et l’autonomisation économique de la femme. De même, le ministère de la Famille bénéficiera aussi d’une contribution afin d’améliorer le fonctionnement des centres de promotion sociale et la prise en compte du genre dans les politiques nationales. En ce qui concerne les migrants, une contribution sera apportée au ministère des Affaires étrangères dans le cadre du programme Migration/Diaspora et développement afin de développer le dialogue sur la migration et d’initier des projets pilotes avec la diaspora béninoise tel que le transfert de compétences dans le secteur sanitaire.
Après ces précisions de la partie suisse sur les domaines ciblés par les accords, Aurélien
Agbénonci, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, fait savoir que les choix répondent aux priorités du Bénin. Il ne manque pas de rassurer la directrice du bureau de la Coopération suisse au Bénin sur la bonne gestion des fonds qui seront mis à disposition dans le cadre de la signature de ces six accords. «La culture de gestion des affaires publiques de ce pays est en train de changer et doit changer», assure-t-il ajoutant que ce pays entend respecter ses partenaires en se respectant.

LIRE AUSSI:  Approvisionnement en eau potable dans les communes: Le Fonds kowétien appuie le Bénin pour 10,3 milliards F Cfa