Coopération Bénino-américaine:L’USAID renforce la planification familiale au Bénin

Par zounars,

  Rubriques: Société |   Commentaires: Aucun


L’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique près le Bénin, Michael Raynor a procédé, hier mardi 27 janvier, au lancement de l’outil de plaidoyer pour la planification familiale. Entièrement financé par l’USAID, le projet dénommé « Le Bénin sur le point de décoller : investir maintenant dans l’avenir» est initié pour ralentir la croissance démographique et satisfaire les besoins des populations en matière de planification familiale. La cérémonie a connu la présence des ministres de la Santé et du Développement, de l’Analyse économique et de la Prospective.

LIRE AUSSI:  Lancement du projet You can do it too: Faire de 950 jeunes béninois des leaders

Selon la dernière enquête démographique sur la santé réalisée par l’USAID, le Bénin se retrouve encore à 7,9% comme taux de prévalence contraceptive. Ainsi, il fait partie des pays de la sous-région dont le taux d’utilisation de méthode moderne de planning familial reste faible. La planification familiale a été, des années durant, considérée par les pouvoirs publics comme un problème de santé et non une préoccupation majeure de développement. Et si le rythme de croissance démographique du Bénin est maintenu à 3,5% par an, il devrait compter 16,6 millions d’habitants à l’orée de l’année 2030, soit presqu’un doublement de sa population en 18 ans. Ce qui entraînera à coup sûr des conséquences sur tous les secteurs de développement socio-économique.
Apportant sa pierre à l’édifice, la mission américaine à travers l’USAID a instauré, grâce à la collaboration des membres de la Société civile, des experts locaux et des décideurs venus de divers horizons, le projet dénommé «le Bénin sur le point de décoller: investir maintenant dans l’avenir». Un outil de plaidoyer qui met à l’évidence l’importance de ralentir la croissance démographique et de satisfaire les besoins des populations en matière de planification familiale afin de réduire la pauvreté et d’atteindre les objectifs de Développement durable.
Pour l’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique près le Bénin, Michael Raynor, le projet fournit des messages clairs sur les avantages sanitaires économiques des familles ayant des naissances bien espacées. «La planification familiale peut améliorer la vie des personnes, par exemple avec l’augmentation du revenu personnel, la réduction de la mortalité maternelle et l’augmentation de l’investissement dans l’éducation des enfants», souligne l’ambassadeur. Il a, par ailleurs, réaffirmé l’engagement des Etats-Unis d’Amérique à poursuivre ses actions en faveur du bien-être de la population béninoise.
Dorothée Kindé Gazard, ministre de la Santé, très heureuse des différentes actions accomplies dans le cadre de la mise en œuvre dudit projet, a décerné un satisfecit à tous les acteurs impliqués. Elle reste plus que jamais persuadée que l’outil de plaidoyer contribuera à atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement 1 et 3.
Saisissant l’occasion qui lui est donnée, le ministre du Développement, de l’Analyse économique et de la Prospective, Marcel de-Souza a apprécié à sa juste valeur le projet de développement mis à la disposition du peuple béninois. Pour lui, l’importance du planning familial n’est plus à démontrer aujourd’hui. « C’est une stratégie-clé pour favoriser la santé et la survie des femmes et des enfants, la réduction de la pauvreté et la croissance économique tant au niveau national qu’au niveau de la famille», a t-il fait remarquer.
Au cours de la cérémonie, la genèse du projet a été présentée à l’assistance. Une présentation qui a mis l’accent sur l’importance de l’outil et les différents enjeux. Un manuel contenant des messages clés est aussi mis à la disposition des facilitateurs pour leur permettre de mieux atteindre les différents objectifs.

LIRE AUSSI:  Conservation des poissons achetés au débarcadère de Cotonou:De la méthode artisanale au système moderne