Consolidation du partenariat entre l’Unfpa et le Bénin : Mabingue Ngom attendu à Cotonou dès demain

Par zounars,

  Rubriques: Actualités |   Commentaires: Aucun


Le directeur régional de l’Unfpa pour l’Afrique de l’Ouest, Mabingue Ngom, effectue une visite de travail au Bénin du 1er au 4 mars prochain. Il sera question du renforcement du partenariat entre l’institution et le Bénin.

LIRE AUSSI:  Programme de microcrédit aux plus pauvres: Boni Yayi reçoit les vœux des femmes du Couffo

Mabingue Ngom a un agenda chargé pour sa prochaine visite au Bénin. Le directeur régional du Fonds des Nations Unies pour la population pour l’Afrique de l’Ouest s’entretiendra avec le président de la République et certains membres du Gouvernement. Les échanges entre ces différentes personnalités porteront sur la consolidation du partenariat entre l’Unfpa et le Bénin. 

Selon Frankèle Zossoungbo, chargée de communication à l’Unfpa-Bénin, cette visite va permettre à Mabingue Ngom de reconnaître et d’appuyer les efforts du Bénin pour la réalisation du dividende démographique d’une part et le repositionnement de la planification familiale d’autre part. Au cours de son séjour, M. Ngom rencontrera d’autres personnalités telles que : l’ambassadeur des Pays-Bas, la représentante de la Banque mondiale au Bénin et plusieurs Organisations de la société civile.
Le directeur régional va également participer le jeudi 2 mars au lancement officiel de la Fondation Claudine Talon, de la Première dame du Bénin. Cette visite sera également l’occasion pour le directeur régional de l’Unfpa de renouveler l’engagement de son institution à contribuer à la consolidation des acquis du Bénin en ce qui concerne la réduction de la mortalité maternelle et néonatale. Il finira son séjour par une conférence de presse qui aura lieu vendredi 3 mars. Entretemps, M. Ngom aura pris part au lancement du Comité national de lutte contre le Sida.
L’Unfpa offre son appui aux pays pour utiliser les données démographiques dans la formulation des politiques et programmes visant à réduire la pauvreté. L’institution cherche aussi à répondre aux défis liés à la mortalité maternelle, à la planification familiale, aux grossesses d’adolescentes, aux mariages précoces et aux mutilations génitales féminines. Ces défis seront relevés à travers le 8e programme de coopération qui couvre la période 2014-2018?

LIRE AUSSI:  Système éducatif du Mono : Des cantines scolaires cambriolées à Kpètou