Conseil national du dialogue social: La session budgétaire ouverte hier

Par Ariel GBAGUIDI,

  Rubriques: Société |   Commentaires: Aucun


Le Conseil national du dialogue social (Cnds) tient sa deuxième session ordinaire au titre de 2019. Consacrée principalement à l’examen du budget du Conseil, elle a été ouverte, ce mardi 22 octobre, à Cotonou, par le président de l’Institution, Guillaume Attigbé. Les travaux sont prévus pour durer trois jours.

LIRE AUSSI:  Anselme Amoussou, coordonnateur de la plateforme multi-acteurs de la migration au Bénin: « La vulnérabilité des migrants mérite un accompagnement »

Les membres du Conseil national du dialogue social (Cnds) s’activent pour doter l’institution de son budget, gestion 2020. C’est pourquoi, conformément aux dispositions statutaires du Conseil, ils ont procédé, hier  mardi, au lancement de sa deuxième session ordinaire.
Ainsi, pendant trois jours, ils vont examiner et adopter le projet de budget exercice 2020 du Cnds, et les termes de référence d’importants dossiers. Au nombre de ceux-ci, l’on peut citer le document de procédures administrative, financière et comptable; le document projet de l’étude sur la structuration du dialogue social au Bénin et le document du protocole d’accord instituant une structure de solidarité entre les membres du Cnds.
Il est également prévu, au cours des assises, que les membres du Cnds soient mieux outillés sur la fiscalité de développement au Bénin. C’est pour cette raison qu’un atelier sur cette problématique est prévu à l’intention des Conseillers, informe le président du Cnds, Guillaume Attigbé. « Il s’agira, dans un premier temps, de communiquer et d’échanger sur comment optimiser l’apport du secteur informel traditionnel, afin de le rendre progressivement moderne en lien avec le secteur formel et rendre celui-ci performant. Nous parlerons également de comment contribuer à la transformation structurelle de l’économie béninoise », précise-t-il. Dans un second temps, poursuit le président du Cnds, «il sera présenté au Conseil une communication sur les aspects économiques du Programme d’action du gouvernement ».
Tout développement durable, qu’il soit politique, économique, social ou environnemental, passe par un dialogue constructif, dira Guillaume Attigbé. Au regard donc de l’importance que revêt cette deuxième session ordinaire du Cnds, il espère pouvoir compter, une fois encore, sur la détermination de ses collègues pour des perspectives heureuses.

Dialogue politique…

A l’initiative du chef de l’Etat, Patrice Talon, le Bénin s’est, à nouveau, révélé au monde à travers les assises du dialogue politique tenu les 10, 11 et 12 octobre derniers, à Cotonou. Cette rencontre a accouché de bon nombre de conclusions qui sont immédiatement mises en œuvre par le gouvernement. D’autres Institutions de la République telles que l’Assemblée nationale sont également à pied d’œuvre, et Guillaume Attigbé s’en réjouit. Mieux, le président du Cnds dit féliciter et encourager le chef de l’Etat ainsi que les parties au dialogue. Pour lui, c’est encore la preuve qu’avec la vertu du dialogue, le peuple béninois peut trouver solution à toute difficulté qui est la sienne, quelles que soient sa nature et son ampleur.
Rappelons que le Conseil national du dialogue social (Cnds) est un outil de promotion de meilleures conditions de vie et de travail pour une plus grande justice sociale. Son objectif, entre autres, est de renforcer le processus démocratique et la bonne gouvernance de l’administration publique nationale en vue du maintien de la paix sociale et de l’unité nationale. Il vise également à contribuer à la mise en place des mécanismes permanents de dialogue social, de négociations collectives, de concertations, de consultations dans les services publics, les entreprises privées et semi-publiques.

LIRE AUSSI:  Assemblée nationale: Les députés en session extraordinaire dès ce jeudi