Conseil des ministres:Amélioration des conditions de vie et de travail des populations

Par Secrétariat Général du Gouvernement,

  Rubriques: Actualités |   Commentaires: Aucun


Le point des programmes mis en oeuvre

Le Conseil des ministres s’est réuni en séance extraordinaire le lundi 30 mars 2015 sous la présidence du président de la République, chef de l’Etat, chef du gouvernement.
Le Conseil s’est exclusivement penché sur le point de la mise en œuvre des programmes destinés à l’amélioration des conditions de vie et de travail des populations notamment dans les domaines des infrastructures routières, de l’énergie, des télécommunications, de l’emploi des jeunes et de l’amélioration du climat des affaires.

LIRE AUSSI:  Lutte contre la corruption: Des niches de détournement démantelées !

Dans le domaine des Infrastructures

Le ministre en charge des Travaux publics a rendu compte au Conseil des projets de construction des routes en cours d’instruction dans son portefeuille. Il s’agit en l’occurrence des routes Houègbo-Toffo, Akassato, Zinvié et Zê. Le Conseil a autorisé la cérémonie de lancement de la construction de la route Houè-gbo-Toffo, le 30 mars 2015. Le Conseil des ministres a instruit les ministres en charge des Travaux publics, de l’Economie et des Finances d’identifier dans un bref délai les nouvelles infrastructures routières dont le financement sera assuré par le recours au secteur privé dans certains départements dont le Couffo où l’axe Adjahomè-Klouékamè-Toviklin-Lalo sera construit.
Le Conseil des ministres a aussi autorisé la signature, ce lundi 30 mars 2015, d’un mémorandum d’entente avec le Groupe EIFFAGE relatif à la construction du dédoublement de la route carrefour «Sèmè-Porto-Novo et du pont de Porto-Novo» et aux aménagements notamment des ponts de passage à niveau des carrefours Toyota et la Béninoise afin d’améliorer la circulation dans la ville de Cotonou et entre Cotonou et Porto-Novo. La cérémonie de la pose de 1ère pierre du projet de construction de l’autoroute «Carrefour Sèmè-Porto-Novo et le pont de Porto-Novo sera lancée le mardi 31 mars 2015.

Dans le domaine de l’Energie

Le ministre en charge de l’Energie a fait le point de l’électrification en milieu rural et urbain. Il s’agit en effet, du niveau de réalisation des programmes devant permettre l’accès des ménages à l’électricité. Dans ce cadre, il sera lancé, pour compter de ce lundi 30 mars 2015, la semaine nationale de distribution des compteurs. Ainsi, le Conseil a autorisé la SBEE, dans le cadre du «Programme Facilité Energie» à recourir aux services de ses prestataires (20 sociétés) pour exécuter les travaux de branchement du projet d’électrification rurale par raccordement au réseau SBEE, soit au total
7 083 branchements.
Au niveau de l’ABERME, le projet «58+08» localités sur financement de la BIDC, permettra la pose de 4 370 compteurs dans les localités les plus démunies de notre pays. Dans le même registre, sur fonds propre, l’ABERME procédera au financement de la pose de
1 100 compteurs dans 45 localités.
Afin d’assurer l’éclairage de nos villes et campagnes, le Conseil des ministres a instruit le Comité mis en place pour la réception et la gestion des lampadaires solaires des programmes
UEMOA, américains et algériens, de réceptionner les lampadaires arrivés en ce moment au Port de Cotonou et de proposer au Conseil des ministres leur répartition en tenant compte du souci d’un développement équilibré et harmonieux de notre pays.
Cette politique active de distribution de l’énergie, en permettant aux populations de bénéficier véritablement de l’électricité dans leurs maisons aussi bien en milieu urbain que rural, contribuera à améliorer les conditions de vie de nos compatriotes.

LIRE AUSSI:  Visite à Cotonou de la présidente Kersti Kaljulaid: L’Estonie prête à accompagner le Bénin

Dans le domaine des Télécommunications

Le ministre en charge des Télécommunications a rendu compte des mesures en cours pour assurer l’accès des populations aux Technologies de l’information et de la communication (TIC). Ainsi, le Conseil des ministres a approuvé le programme de déploiement de la technologie 4G au profit des populations. Cette technologie qui est une avancée certaine en matière de technologie sans fils, permettra d’offrir aux populations des vitesses de connexion plus rapide. A cet effet, le Conseil des ministres a autorisé le directeur général de Bénin Télécom SA de préparer la cérémonie de déploiement de la technologie 4G.

Dans le domaine de l’emploi des jeunes

Le Conseil des ministres a autorisé le lancement, le mercredi 8 avril 2015, par le chef de l’Etat du projet «Allo Service» qui, faut-il le rappeler, permettra le recrutement chaque année de 1 000 jeunes par ‘’Média Bénin Contact’’, avec le concours de l’Etat béninois.
Toujours au profit de la jeunesse, le ministre en charge de l’Economie procédera, ce 30 mars 2015, à la signature de la convention de financement avec la BADEA de la phase 2 de l’Université de mathématiques de Dangbo.
Par ailleurs, le Conseil des ministres a instruit le ministre de la Jeunesse et des Sports d’expliquer davantage aux populations, notamment aux jeunes, les tenants et aboutissants de la disqualification de l’équipe nationale de football des moins de 17 ans et la suspension du Bénin de toutes les compétitions des catégories d’âge de la Confédération africaine de football (CAF). Le Conseil des ministres tient à souligner que le retrait de l’agrément à la Fédération béninoise de football est de nature à corriger la mauvaise gouvernance avérée dans la gestion du football national et à créer les conditions pour un nouveau départ du football dans notre pays. Il s’agit donc de permettre, dans un bref délai, à notre jeunesse de renouer avec les compétitions internationales et cette décision ne procède d’aucune considération politique.

LIRE AUSSI:  Forum national social: La problématique de la protection humaine en débat

Dans le domaine de l’amélioration du climat des affaires

Le ministre en charge des ODD a rendu compte du suivi des décisions prises le 16 mars 2015 relatives à la création d’entreprises, au payement des taxes et impôts, à la dématérialisation des procédures de pré-dédouanement, à l’exécution des contrats et la facilitation de l’accès aux crédits. En prenant acte du compte rendu, le Conseil a instruit les différents ministres concernés de présenter au Conseil des ministres du mercredi 1er avril 2015, le point d’exécution des tâches qui leur ont été assignées.
Par ailleurs, le ministre en charge de la Décentralisation a introduit le maire d’Abomey-Calavi qui a présenté au Conseil des ministres le projet de célébration des festivités du 1er août 2015 à Abomey-Calavi. En prenant acte du projet, le Conseil des ministres a décidé d’envoyer à Abomey-Calavi une mission composée des ministres en charge des Finances, de l’Intérieur, de la Défense, de la Décentralisation et le Génie militaire pour jauger l’état des lieux et mieux appréhender la pertinence du projet.
Enfin, le ministre en charge de l’Environnement a présenté au Conseil des ministres, le compte rendu des séances de clarification sur la situation de la cogestion dans le Parc national de la Pendjari. En approuvant le compte rendu, le Conseil des ministres a recommandé au ministre de :
– Prendre les dispositions, en concertation avec les Partenaires techniques et financiers, pour commettre une mission de médiation ou de consultation en vue de trouver des solutions durables à la crise et de prévenir les conflits institutionnels qui pourraient compromettre la cogestion dans les réserves de faune ;
– Poursuivre les négociations avec les parties prenantes et tous les acteurs de la cogestion des réserves de faune en vue de sortie de crise.
Le Conseil a également recommandé au ministre de la Défense nationale de mettre en place un dispositif rapproché d’urgence permettant d’appuyer, la sécurisation des parcs nationaux en prévision des menaces de recrudescences du grand braconnage du fait de la situation de crise.

LIRE AUSSI:  Le président Patrice Talon face aux partis politiques hier: « Je n’ai pas le pouvoir de suspendre le processus électoral »

Fait à Cotonou, 30 mars 2015
Le secrétaire général
du gouvernement,

Alassani Tigri