Conférence internationale sur la réponse numérique au Covid-19: Le ministre Agbénonci évoque les défis qu’impose la pandémie

Par Alexis Meton,

  Rubriques: Actualités |   Commentaires: Aucun


Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Aurélien Agbénonci a pris activement part, mercredi 1er juillet, par visioconférence, à une conférence internationale sur la réponse numérique au Covid-19. Sur le thème, ‘’Combler les fractures numériques: la réponse numérique à la Covid-19’’, cette rencontre a été organisée à l’intention des ministres des Affaires étrangères de plus de 60 pays. Une initiative conjointe des ministres des Affaires étrangères d’Estonie et de Singapour.

LIRE AUSSI:  Compte rendu du Conseil des ministres: Nouveau cadre de souscription d’assurances dans le public

Au cours de cette conférence, le ministre Aurélien Agbénonci a partagé avec ses homologues trois enjeux majeurs liés aux nouveaux défis qu’impose le Covid-19 à tous les Etats, notamment au plan technologique. Il s’agit, primo de l’action contre le Covid-19 au moyen des Technologies de l’Information et de la Communication (Tic) lorsqu’on se rend à l’évidence que sa propagation passe par les interactions physiques. ‘’Ainsi, l’utilisation massive des Tic à des fins de communication s’est révélée utile et efficace dans les actions d’endiguement de la pandémie’’, a-t-il annoncé.
Secundo, l’urgence à réduire la fracture numérique. Le chef de la diplomatie béninoise a indiqué que, si les États ont compris l’importance des canaux digitaux pour communiquer et sensibiliser à cette pandémie, une grande partie de l’humanité éprouve des difficultés d’accès à l’Internet. ‘’En Afrique, seulement 28,2 % de la population y a accès. Il faut donc en urgence lever les obstacles à une plus grande pénétration de l’internet et à son utilisation généralisée en Afrique’’, a-t-il plaidé.
Tertio, l’équité dans l’accès au numérique. Pour lui, les difficultés dans l’accès des populations aux services de communications électroniques constituent une problématique mondiale avec de nombreuses facettes liées notamment aux inégalités sociales. Le défi actuel pour les États est donc d’œuvrer pour un accès plus large des populations aux services de l’internet.
Le ministre Aurélien Agbénonci a informé l’assistance que le gouvernement du président Patrice Talon a très tôt compris la nécessité d’une modernisation de la société à travers le numérique en posant des actes significatifs qui favorisent l’accès pour tous aux communications électroniques en général, et à l’Internet en particulier.
Il a, par ailleurs, ajouté que des actions spécifiques ont été entreprises par le Bénin pour limiter la propagation du virus. Il s’agit entre autres, de la mise en place de la plateforme « e-learning » au profit du monde universitaire, la sensibilisation ou encore la diffusion d’informations fiables via les canaux digitaux et le développement du télétravail.
M. Agbénonci a exprimé ses profonds remerciements à ses homologues de la République d’Estonie et de la République de Singapour pour avoir pris l’initiative de cette rencontre dont l’opportunité n’est plus à démontrer, et d’y avoir convié son pays, le Bénin.
En outre, il a salué les actions conjuguées des différents organismes spécialisés de l’Onu dans leurs efforts résolus de recherche de solutions de lutte contre le Covid-19. Il a exprimé la satisfaction du Bénin pour l’initiative dénommée « Réponse globale des Nations unies à la Covid-19 : Pour sauver des vies, protéger les sociétés, et mieux se rétablir », lancée le 25 juin 2020 par António Guterres, secrétaire général de l’Onu.

LIRE AUSSI:  19 février 1990 - 19 février 2015:Il y a 25 ans la Conférence nationale des Forces vives du Bénin