Conférence administrative départementale du Mono: Les schémas directeurs d’aménagement communaux au menu de la session

Par Désiré C. VIGAN A/R Mono Couffo,

  Rubriques: Société |   Commentaires: Aucun


La Conférence administrative départementale (Cad) du Mono, a tenu, mercredi 21 mars à la préfecture de Lokossa, sa réunion mensuelle au titre de mars 2018. Entre autres, l’état des lieux des schémas directeurs d’aménagement communaux (Sdac) était au cœur des discussions.

LIRE AUSSI:  Inventaire des gaz à effet de serre: Le Bénin appelé à formaliser son système national

Présenté dans le cadre d’une communication portant sur les activités du ministère en charge du Cadre de vie et du Développement durable dans le Mono, le point des schémas directeurs d’aménagement communaux a préoccupé, mercredi dernier, les membres de la Conférence administrative départementale (Cad) du Mono. Selon le communicateur, Gabin Accrombessi, directeur départemental en charge du Cadre de vie du Mono, c’est à partir des schémas directeurs d’aménagement communaux (Sdac), documents stratégiques en matière de gestion des collectivités territoriales, que sont élaborés les plans de développement urbains (Pdu).

Du point présenté, il ressort que sur les six communes du département, seules Lokossa, Comé et Houéyogbé disposent de leur Sdac à jour. Ceux d’Athiémé et de Bopa, poursuit Gabin Accrombessi, sont à actualiser. Il ajoutera que Grand-Popo va en disposer bientôt grâce au programme « Ville durable ».
Sensible au retard préjudiciable accusé par les communes qui traînent les pas, les membres de la Cad ont désavoué les conseils communaux qui ne portent pas l’élaboration du Sdac au rang des priorités. Pour eux, « Cet état de choses dénote d’un manque de compétences intellectuelles en matière de gestion des affaires des collectivités territoriales ». Ils exhorteront la direction départementale en charge du Cadre de vie à intensifier la sensibilisation et son accompagnement à l’endroit des communes en retard.
La Conférence administrative départementale recommande l’organisation d’une séance de travail tripartite entre le préfet, les maires et leurs adjoints et une délégation des responsables du département du Cadre de vie. La séance de travail vise, entre autres, à prendre connaissance des difficultés que rencontrent les communes dont les Sdac ne sont pas à jour.

LIRE AUSSI:  Affaire placement de fonds de la Cnss: Les avocats de Laurent Mètongnon dénoncent « une garde à vue abusive »