Commune d’Adja-Ouèrè: Les premiers mots du nouveau maire Cyrille Adégbola

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubriques: Actualités |   Commentaires: Aucun


Cyrille Adégbola est le nouveau maire d’Adja-Ouèrè. Elu ce jeudi par 17 voix pour et 7 contre, ce contrôleur de gestion place son mandat sous le signe de la souveraineté et de la cohésion au sein du conseil communal.

LIRE AUSSI:  Difficultés d’approvisionnement en carburant à la SONACOP:Un séminaire gouvernemental pour se pencher sur le dossier

A peine élu, le nouveau maire de la commune d’Adja-Ouèrè, Cyrille Adégbola a déjà une idée claire de ses priorités. Il entend surtout travailler pour faire revenir la cohésion au sein du conseil communal frappé depuis quelques jours par une certaine guéguerre à l’interne. Cyrille Adégbola estime que les élections qui ont conduit à son choix sont terminées. Il faut maintenant se concentrer sur les défis du conseil communal. « Les défis sont énormes. Le terrain est vaste. Le défi le plus urgent est de ramener la cohésion au sein du conseil communal », souligne Cyrille Adégbola joint au téléphone. Cette sérénité permettra, poursuit-il, de remettre au travail tous ses collègues conseillers communaux ainsi que l’ensemble du personnel de la mairie. Le nouvel édile d’Adja-Ouèrè annonce la convocation dans les tout prochains jours d’une session extraordinaire du conseil communal pour se pencher sur le collectif budgétaire dont l’examen est jusque-là bloqué du fait des divergences à l’interne. Cyrille Adégbola annonce également pour très bientôt l’ouverture des travaux de la troisième session ordinaire de l’année 2020. A l’occasion, informe-t-il, le conseil communal aura, entre autres, à redéfinir les orientations stratégiques devant permettre de booster le développement de la commune d’Adja-Ouèrè sur tous les plans. Tout ceci dans un esprit de consensus, insiste Cyrille Adégbola qui place son mandat sous le signe de la souveraineté et de la cohésion au sein du conseil communal.
Le nouveau maire a été porté à la tête de la commune ce jeudi par 17 voix contre 7 pour son challenger, Karamatou Fagbohoun, maire sortant. Il est tête de liste de l’Union progressiste (Up) dans l’arrondissement d’Ikpinlè. Cyrille Adégbola sera aidé dans sa mission par Paulin Hounkpatin et Pierre Olaogou élus respectivement aux postes de premier adjoint et deuxième adjoint au maire. Le premier est issu de la liste du Bloc républicain (Br) et le second de l’Up. Les postes de chefs d’arrondissement à savoir Ikpinlè, Adja-Ouère centre, Tatonnonkon, Oko Akaré, Massè et Kpoulou ont été aussi pourvus lors des élections. Lesquelles se sont déroulées sous la supervision du préfet du Plateau, Valère Daniel Sètonnougbo.

LIRE AUSSI:  Difficultés d’approvisionnement en carburant à la SONACOP:Un séminaire gouvernemental pour se pencher sur le dossier

Pas d’accord de gouvernance !

Le parti Up contrôle la majorité des postes. Ainsi, après deux reports, la reprise de l’élection du maire d’Adja-Ouèrè, des adjoints au maire et des chefs d’arrondissement, est effective depuis ce jeudi. Le maire Karamatou Fagbohoun a été contrainte de remettre en jeu son fauteuil suite à la décision de la Cour suprême annulant la désignation des membres de l’exécutif de cette commune du Plateau à savoir le maire, ses adjoints ainsi que les chefs d’arrondissement. Cette annulation est induite par l’invalidation du siège du conseiller Clément Adochékon élu sur la liste Br dans l’arrondissement de Tatonnonkon. La Cour suprême avait ordonné la reprise sous quinzaine par le préfet du Plateau, dès notification de l’arrêt, des élections et/ou des désignations au niveau de chacun de ces postes respectifs. L’invalidation a mis les partis politiques Up et Br à égalité parfaite en termes de nombre de conseillers (12 élus de part et d’autre). Or, en cette matière, la loi invite les deux formations politiques à procéder par entente à la désignation des membres de l’exécutif du conseil communal à partir d’un accord de gouvernance politique pour gérer ensemble le conseil communal. En cas de défaut de consensus, le Code électoral exige l’organisation d’élections pour choisir le maire et sa suite. Ce qui a été le cas hier à l’hôtel de ville d’Adja-Ouèrè dont le fauteuil change désormais de main et revient à Cyrille Adégbola.

LIRE AUSSI:  Sur les questions des OMD-ODD: Le ministère concerné outille les journalistes

Qui est Cyrille Adégbola ?

Né le 27 décembre 1984 à Aholouyèmè dans la commune de Sèmè-Podji, Cyrille Adégbola a désormais en main les destinées du conseil communal d’Adja-Ouèrè pour les six prochaines années. Il travaille dans le secteur privé en tant que contrôleur de gestion et conseiller en management des entreprises. Jusqu’à son élection hier, Cyrille Adégbola assure la présidence de la Commission des Finances et des Affaires économiques au niveau du conseil communal d’Adja-Ouèrè.