Commission budgetaire de l’Assemblée nationale: Romuald Wadagni défend un budget en baisse de 24,61 % au Mef

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubriques: Actualités |   Commentaires: Aucun


Le ministère de l’Economie et des Finances aura à utiliser, pour l’année 2018, un budget de 18,592634 milliards F Cfa contre 24,660735 milliards F Cfa en 2017. Ce qui équivaut à un écart de -6,068101 milliards F Cfa soit un taux de -24,61 %.

LIRE AUSSI:  Handball / Challenge Hadja Mariatou Aboudou: La sélection de l’Atlantique-Littoral enlève le trophée

C’est du moins ce qui ressort des explications du ministre de l’Economie et des Finances, Romuald Wadagni, qui a présenté, vendredi 17 novembre dernier, les grandes lignes du projet de budget de son ministère aux députés membres de la commission budgétaire de l’Assemblée nationale. Il a été question pour l’argentier national de présenter aux parlementaires le cadre général d’élaboration du budget de son ministère pour 2018 ; le tableau synoptique des crédits ouverts en 2018 et leur évolution par rapport à 2017 ; la consommation des crédits au 30 septembre 2017; les projets et programmes du Mef ; et enfin le point de la mise en œuvre des recommandations faites par l’Assemblée nationale lors du vote du budget de l’État, gestion 2017.
Aussi, Romuald Wadagni a-t-il fait le point des crédits ouverts en 2018 pour les structures sous tutelle telles que la Loterie nationale du Bénin (Lnb) et la Caisse autonome d’amortissement (Caa). Le point de consommation des crédits au 30 septembre 2017 et celui des projets et programmes pour 2018 auraient plus retenu l’attention des députés. A ce niveau, Romuald Wadagni a déclaré que pour une prévision de 24,660735 milliards F Cfa pour les crédits, 12,388708 milliards F Cfa ont été effectivement consommés à la date du 30 septembre 2017. Ce qui équivaut à un taux de 50,24%. On note également qu’en 2017, au total 55 marchés et 234 bons de commandes de travaux, de services et de fournitures ont été nécessaires dont 181 concernant strictement l’exercice 2017 et 53 concernant les dettes de l’exercice 2016.
De façon précise, le budget 2018 du ministère de l’Economie et des Finances prévoit cinq projets phares ou actions d’investissement regroupés composant le portefeuille Programme d’investissement public (Pip) du Mef au titre de l’année prochaine. Il s’agit en l’occurrence du Projet d’appui-conseil macroéconomique pour la réduction de la pauvreté (Acmerp), phase 2017-2020 ; du Projet d’appui à la gouvernance économique (Page) ; du Projet d’appui à l’accroissement des recettes intérieures du Bénin (Paarib); du Projet de construction des bâtiments des régies financières de l’État et du Projet de construction du bâtiment des archives et du centre de formation professionnelle de l’administration centrale des finances. A cet effet, un montant de 4,687961 milliards F Cfa avec comme ressources intérieures 2,163498 millions F Cfa (53,85 %) et pour ressources extérieures 2,524463 milliards F Cfa (46,15%) ont été prévus, a détaillé Romuald Wadagni à la commission budgétaire?

LIRE AUSSI:  COUPE DU MONDE RUSSIE 2018: Difficile entrée en compétition des représentants africains

Th. C. N.