Chan Maroc 2018: La Côte d’Ivoire et l’Ouganda dos au mur

Par Maurille GNASSOUNOU A/R Borgou-Alibori,

  Rubriques: Sports |   Commentaires: Aucun


A l’occasion de leur deuxième sortie dans la compétition, ce jeudi 18 janvier au Grand stade de Marrakech, les Eléphants de la Côte d’Ivoire et les Cranes de l’Ouganda n’auront pas droit à l’erreur. Une nouvelle défaite compromettrait définitivement leur sort. Ce qui ne serait pas le cas des Chipolopolo de la Zambie et des Brave Warriors de la Namibie qu’une nouvelle victoire propulserait automatiquement en quart de finale du tournoi.

LIRE AUSSI:  16es de finale de la Coupe de la Caf: Energie Fc se dote d’une feuille de route

Ce jeudi 18 janvier, au niveau du groupe B du Championnat d’Afrique des nations (Chan Maroc 2018), la Zambie affronte la Côte d’Ivoire, tandis que l’Ouganda aura comme adversaire, la très surprenante équipe de la Namibie. Des deux affiches, la première restera la grande attraction.

En gagnant leur premier match devant l’Ouganda (3-1), Lazarous Kambole, Augustine Mulenga, Fackson Kapumbu et leurs coéquipiers de la Zambie ont fait un important pas vers les quarts de finale. Une victoire cet après-midi, garantirait d’ores et déjà l’un des deux tickets de ce groupe aux Chipolopolo. Quant à leurs adversaires du jour, les Eléphants de la Côte d’Ivoire, ils se sont inclinés d’entrée (1-0) face aux Brave Warriors de la Namibie, se compliquant la tâche pour la suite de la compétition. Ils sont conscients qu’il leur faudra une victoire contre les Zambiens, pour se remettre en course.
Actuellement, l’heure est à la sérénité et à la concentration dans leur camp. Togui Mel et Konan Raoul Yao, tous deux blessés, ont déjà récupéré et seront de la partie, a-t-on appris de source proche de l’encadrement.
Comme ils l’ont annoncé au début de la compétition, leur ambition n’a jamais varié. Les Ivoiriens veulent faire mieux qu’en 2016 où ils avaient occupé la 3e place. Une nouvelle défaite sera, pour eux, synonyme d’élimination. Leur tâche n’est certes pas impossible, mais elle ne sera sans doute pas aisée. « On aurait souhaité entamer notre aventure par un succès, mais dommage. Le football est ainsi fait. Il faut accepter la défaite. La Namibie nous a carrément faussé les calculs sur le terrain à cause du positionnement de ses joueurs. Nous espérons revenir plus fort lors du deuxième match», confie l’entraîneur ivoirien Ibrahim Kamara.
Mis en confiance, après avoir créé la sensation, dimanche 14 janvier dernier, suite à la victoire surprise (1-0) face aux Ivoiriens, les Brave Warriors de la Namibie croient fermement en leurs chances. Ils entendent, à partir de 20 h 30 au Grand stade de Marrakech, rééditer le même exploit contre les Cranes de l’Ouganda. « Nous avons réussi à passer l’obstacle numéro un. Maintenant, notre objectif reste de se qualifier en quart de finale», a indiqué l’entraîneur namibien, Ricardo Giovani Mannetti.
Mais les Ougandais, tel qu’ils ont le dos au mur, se doivent de réagir au plus vite. Etant à leur quatrième participation à une phase finale de Chan, les Ougandais tenteront de faire oublier leurs expériences malheureuses de 2011, 2014 et 2016. Il est à espérer d’eux, un sursaut d’orgueil?

LIRE AUSSI:  Accès aux services financiers: Le Bénin enregistre un taux d’inclusion de 77,83 % en 2019

Quelques résultats
Maroc # Mauritanie 4-0
Guinée # Soudan 1-2
Côte d’Ivoire # Namibie 0-1
Zambie # Ouganda 3-1
Libye # Guinée Equatoriale 3-0
Nigeria # Rwanda 0-0
Angola # Burkina Faso 0-0
Cameroun # Congo 0-1

Les affiches de la journée
Côte d’Ivoire # Zambie (16 h 30) au Grand stade de Marrakech
Ouganda # Namibie (19 h 30) au Grand stade de Marrakech

Des forfaits chez les Eléphants

C’est la saignée au sein de l’effectif des Eléphants. Après Inza Diabaté out, Kamara Ibrahim devra faire sans trois autres éléments de son groupe pour l’épreuve contre la Zambie.
Pacôme Zouzoua sorti prématurément de l’opposition avec la Namibie ne pourra pas participer à la rencontre face à la Zambie. Le milieu du Sporting Club de Gagnoa boitillant à l’entraînement lundi dernier a déclaré forfait.
Idem pour Yao Kévin et Kouakou Raoul. Les défenseurs de l’Afad et du Fc San Pedro se plaignent de leur genou. Celui de Raoul qui a pris des rondeurs inquiétantes, a obligé le staff médical à le sortir du groupe qui sera couché sur la feuille de match du jeudi 18 janvier prochain.

LIRE AUSSI:  2è journée des éliminatoires de la CAN Orange, Gabon 2017: Des doutes autour de la préparation des Ecureuils du Bénin

Badié Gbagnon en renfort

Une nouvelle épreuve pour Kamara Ibrahim qui perd des éléments importants dans le milieu et en défense. Pour amortir le choc et apporter de la créativité dans son antre-jeu, le technicien ivoirien a battu le rappel de Badié Gbagnon. Le milieu de terrain de l’Asec Mimosas est arrivé à Marrakech ce mardi 16 janvier 2018. Présent lors du Chan 2016, Badié devrait vite s’intégrer surtout qu’il rejoindra cinq de ses coéquipiers à l’Asec Mimosas. Un renfort que l’on espère, côté ivoirien, produira l’effet escompté dans un groupe qui compte ses blessés.