Championnat de transition de football: La date limite d’achat du cahier des charges fixée au lundi prochain

Par Maurille GNASSOUNOU A/R Borgou-Alibori,

  Rubriques: Sports |   Commentaires: Aucun


Le Comité de normalisation (Conor) et les responsables des clubs ont échangé, mercredi 17 février dernier au siège de la Fédération béninoise de football à Porto-Novo, sur les dispositions pratiques de l’organisation du championnat de transition. Des 46 représentants de clubs attendus, 39 ont répondu présents au rendez-vous.

LIRE AUSSI:  Développement de la lutte au Bénin: La Fébé-Lutte et l’Uffl scellent leur partenariat

Abandonnés depuis le 16 mars 2015, les stades béninois reprendront certainement droit de cité, à partir du 2 mars prochain. C’est le souhait du Conor qui conformément au chronogramme qu’il a établi, a programmé le démarrage du championnat de transition pour cette date. Ses membres s’y affèrent ardemment. Dans la foulée, 46 clubs dont 19 pour la Ligue 1, 19 en Ligue 2 et 8, s’agissant de la Ligue 3, se sont déjà manifestés.

C’est pour leur expliquer les dispositions pratiques prises dans le cadre de l’organisation de ce championnat, qu’une séance de travail a eu lieu avec leurs responsables, mercredi 17 février dernier à Djassin, à Porto-Novo. Un cahier de charges a été élaboré à cet effet et son acquisition est subordonnée au paiement de 50 000 F CFA par club. Il est disponible au siège de la Fédération à Porto-Novo et à celui de la Ligue de football, à Cotonou. Le délai pour les renvoyer est fixé au lundi 22 février prochain à 12h.Les conditions qui y sont inscrites, selon le président du Conor, Rafiou Paraïso, ne sont pas trop exigeantes. Le championnat se jouera sur une période de 3 mois, à raison de 2 matches par semaine.
Le responsable chargé de l’organisation des championnats, Quentin Didavi, a ensuite invité les clubs à se conformer au cahier de charges spécialement allégé pour leur permettre de ne pas engager beaucoup de dépenses. S’agissant des licences, il a expliqué que les agents commis à cette tâche par l’ancien bureau de la Fédération que la FIFA a démis, n’ont pas mis la base de données à la disposition du Conor. A ce titre, il a annoncé que tous les joueurs sont désormais libres de s’engager avec le club de leur choix. Toutefois, a-t-il rassuré, le Conor tiendra compte des clubs qui ont des contrats écrits avec des joueurs. Une subvention a été promise aux clubs participants, pour leur permettre de souffler. «On n’a pas reçu pour mission de revoir les statuts. On n’a pas cette compétence de le faire. Seule la Fifa peut nous dire de revenir sur les statuts. Le Comité qui sera désormais porté à 15 membres au terme du congrès électif du 30 mars 2016 pourra décider de ce qu’il pourra faire des statuts par rapport à ce qu’on aurait déposé. Les recommandations du forum seront remises au Comité exécutif qui viendra à l’issue du congrès prochain », a-t-il clarifié à l’endroit des responsables qui exigeaient le toilettage des textes avant le démarrage du championnat¦

LIRE AUSSI:  Eliminatoires Can 2019: Le Bénin s’incline (3-1) face à la Gambie