Chambre nationale des notaires du Bénin :Pamphile Agbanrin et son équipe s’installent pour relever de nouveaux défis

Par LANATION,

  Rubriques: Actualités |   Commentaires: Aucun


Elle s’en va avec les honneurs, Me Véronique Akankossi Déguénon après deux mandats effectués à la tête de la famille des notaires du Bénin. Hier mercredi 6 mai, à la Maison du notaire érigée sous ses mandats, elle a passé le témoin à celui qui était jusque-là son vice-président, Me Pamphile Agbanrin. A charge pour ce dernier et son équipe de poursuivre les combats engagés pour maintenir voire accroître la réputation de la famille notariale.

LIRE AUSSI:  Administration publique: Un système intégré de gestion des ressources humaines et de la paie

Deux mandats consécutifs de deux ans, soit quatre ans à la tête de la Chambre nationale des notaires du Bénin, et Me Véronique Akankossi Déguénon peut partir, avec le sentiment du devoir accompli. Et céder la place au bureau élu le 9 avril dernier. Ce qui ne l’empêche pas, une fois encore, de vanter le notariat et de plaider pour que l’on fasse recours, de plus en plus, aux professionnels de cette branche du droit. Puis, elle dit considérer ses mandats comme des moments de service, et assurer que les principaux objectifs de ses mandats ont été réalisés, en témoignent l’érection de la « Maison du notaire ». Véronique Akankossi Déguénon part, mais avec l’assurance de laisser la maison en de bonne mains, celles de Pamphile Agbanrin qui fut d’abord son secrétaire au cours du premier mandat, puis son vice-président durant les deux dernières années, sans oublier leur présence tous deux dans un bureau antérieur. C’est dire que c’est un homme expérimenté, bien préparé qui arrive. Un homme qui n’est pas, selon elle, de la « génération spontanée ». Raison de son assurance en la réussite de ce mandat, au moment où elle lui cède officiellement la place, formulant le vœu que son mandat soit couronné de succès. Enfin, Véronique Akankossi Déguénon témoigne sa reconnaissance infinie à tous les autres notaires qui l’ont accompagnée ce temps durant, et qui partagent donc avec elle, les lauriers pour les résultats obtenus ensemble. Lauriers qu’elle souhaite encore plus beaux d’ici à là, pour le bureau entrant à qui, elle souhaite de contribuer à écrire de plus belles pages encore du notariat béninois. Sur ce, elle et son équipe se retirent, pour laisser s’installer les nouveaux responsables.

LIRE AUSSI:  Audience plénière à la Cour constitutionnelle: Plusieurs violations prononcées par la Haute juridiction

Ambitions et foi

C’est alors que Me Pamphile Agbanrin, exprimant sa reconnaissance à tous, signifie particulièrement la gratitude de toute la famille notariale à Me Véronique Akankossi Déguénon, pour son style de management et son leadership qui auront permis de relever bien de défis, souvent avec dévouement et désintéressement. Homme de service, le nouveau président se dit honoré de la confiance à lui faite par ses pairs, et exprime le vœu que la hache de guerre soit enterrée, que les affrontements cessent. Dans une posture gaulliste, il lance à ses confrères un «Je vous ai compris», tant le vote a révélé qu’il n’y avait qu’une seule candidature à chaque poste du bureau, chaque postulant ayant récolté plus de 80% des voix. C’est pourquoi, rassure Me Pamphile Agbanrin, il n’y aura plus que des notaires à part entière à la Chambre, que la dignité sera reconnue à ceux à qui on la refusait… Toutes choses visant à faire revenir la paix dans la maison. Ce qui sera tributaire de discipline et de sagesse, de l’acceptation de la contradiction et des différences. A ce propos, une grande campagne de formation sur ces notions ainsi que sur la déontologie du notariat sera entreprise, annonce le président. Comme action urgente, il propose la relecture des textes fondamentaux en ce qui concerne l’organisation des examens professionnels et la question de cession d’office, et entend œuvrer à la mise en œuvre de la Caisse de garantie de la Chambre, favoriser une meilleure organisation des études aux fins d’une meilleure gestion des dossiers, grâce à la mise en place d’un logiciel dédié à cette fin… Des ambitions non exhaustives qui seront portées par la foi, le président de la Chambre invitant ses compagnons du bureau et ses confrères à croire en leurs rêves.
En outre, le nouveau bureau travaillera à donner plus de visibilité à la Chambre, à faire aussi dans le social, renseigne Me Pamphile Agbanrin. Autant que la réactivation et l’actualisation des divers fichiers dont les notaires ont la charge.
Pour y arriver, avec lui, la trésorière Bilikiss Assani, le secrétaire Michel Olympe Djossouvi, et la vice-présidente Isbath Adjaho Maliki. Tous seront appuyés par un Secrétariat administratif désormais en place. Ce qui n’exclut pas l’accent à mettre sur la gestion concertée.