Cep blanc 2020: 34 765 candidats ont planché dans l’Ouémé

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubriques: Société |   Commentaires: Aucun


Les épreuves de l’examen blanc du Certificat d’études primaires (Cep) session 2020 se sont achevées ce mercredi dans l’Ouémé. 34 765 candidats ont pris part à cette composition qui a permis de tester avec succès l’application des mesures barrières contre le Covid-19 avant le Cep proprement dit.

LIRE AUSSI:  Gnonnas Pédro, 13 ans après son décès: De nouvelles approches pour immortaliser le maestro

Pari gagné pour la direction départementale des Enseignements maternel et primaire (Ddemp) de l’Ouémé pour l’organisation avec succès, à l’instar des onze autres départements, de l’examen blanc du Certificat d’études primaires session de juillet 2020 achevé ce mercredi. Les candidats sont au total 34 765 dont 16 268 filles répartis dans 98 centres à prendre part à cette composition dans les neuf communes de l’Ouémé.

L’examen blanc a été officiellement lancé au centre du complexe scolaire d’Awanou dans l’arrondissement de Djrègbé, commune de Sèmè-Podji. Le top de la première épreuve a été donné dans la salle N°2 du centre où planchent au total 268 candidats dont 141 filles répartis dans 10 salles de composition. La cérémonie de lancement a été présidée par le directeur départemental des Enseignements maternel et primaire (Ddemp) de l’Ouémé, Alain Houssou.

L’autorité départementale a dit toute sa fierté de constater qu’en dépit de la forte pluie qui s’est abattue sur la localité, presque tous les candidats ont répondu présents et à l’heure. Mieux, les mesures barrières recommandées pour éviter la propagation du Covid-19 sont respectées. Tous les surveillants de salle et les candidats ont porté leurs masques. La distanciation sociale a été respectée avec un candidat par table disposé de façon zig-zag. Alain Houssou informe qu’à cause de l’application des mesures barrières, certains des centres de composition habituels du Cep ont vu leurs capacités débordées et n’ont pas pu contenir tous les candidats. Onze collèges ont été sollicités et mis à contribution dans tout l’Ouémé pour accueillir le trop plein.
Le directeur départemental des Enseignements maternel et primaire fait d’ailleurs remarquer que le Cep blanc a été organisé avec entre autres objectifs de tester l’application des mesures barrières contre le Covid-19 avant le jour de composition proprement dit. Alain Houssou se dit heureux de constater que les choses ont bien démarré dans tout le département. Toutefois, il invite les parents d’élèves à ne pas baisser la garde et à continuer toujours d’accompagner le mouvement pour que tout se passe bien jusqu’à la fin du Cep prévu pour démarrer le 6 juillet prochain. A cet effet, conseille l’autorité départementale, il faut que les règles d’hygiène et gestes barrières soient respectés dans les maisons ; que les enfants dorment sous moustiquaires et s’alimentent bien pour ne pas tomber malades et qu’ils soient bien encadrés pendant le reste du temps qui sépare de cette date fatidique.

LIRE AUSSI:  Démarche qualité:ABSU-CEP prend son envol pour la certification ISO