Célébration du Ramadan: La communauté musulmane a prié pour la paix à Bohicon

Par Valentin SOVIDE, AR/Zou-Collines,

  Rubriques: Société |   Commentaires: Aucun


Après 30 jours de jeûne, la communauté musulmane de Bohicon a célébré, hier jeudi 13 mai, le Ramadan. Un instant de communion avec le miséricordieux qui a été aussi l’occasion pour les responsables religieux d’inviter les fidèles à l’exemplarité et de prier pour la paix au Bénin.

LIRE AUSSI:  Démarche qualité: L’ARCEP-Bénin reçoit sa certification ISO 9001-2008


Il est 10 h à la mosquée centrale Ahmaddiyya de Sodohomè à Bohicon. Quelques fidèles ont pris place dans l’enceinte de la mosquée autour de leur nouvel Imam-Missionnaire du Zou, Anwar-Ul Haq, pour la prière de ce grand jour pour tout musulman.
Ce jour de Ramadan est plein de sens dans l’islam. En effet, le jeûne musulman est l’une des prescriptions du Coran. Le mois du jeûne est donc un mois saint pour tout bon musulman. Le Ramadan ou l’Aïd el-Fitr est une fête musulmane marquant la fin du mois de jeûne. Il est célébré le premier jour du mois lunaire.
Loin de Sodohomè, sur la Place Idi de Bohicon, une immense foule attend l’Imam Idrissou Boukari qui descend de son véhicule à 10 h 15 précises. A peine installé, le chef religieux lance la prière en arabe. Le Ramadan vient après 30 jours de jeûne, il faut donc louer Allah pour cette grâce.
A l’issue de la prière, l’imam face aux fidèles a prêché essentiellement le bon comportement du musulman, invitant chaque musulman à mettre au centre de tout, le miséricordieux Allah. Puis, il rappelle à chacun son devoir en ce jour de joie, qui consiste à adresser des louanges à Dieu le Créateur pour la grâce faite durant ces 30 jours de jeûne.
Il a aussi convié les musulmans à faire preuve de piété, de partage, de tolérance et surtout de solidarité. Ainsi, après un mois de privation, d’abstinence et d’intenses prières, le bon musulman est dans de bonnes dispositions pour que ses prières soient exaucées par Allah. Il a exhorté par ailleurs les uns et les autres à suivre la parole d’Allah et surtout à la traduire en actes dans leurs comportements quotidiens.
L’imam Idrissou Boukari mettra un accent sur le devoir de solidarité, la tolérance et la paix au Bénin, surtout après la dernière élection qui a donné des frayeurs à plus d’un. A ce sujet, l’imam Boukari recommande à chacun et à tous, pour cette période de bénédictions, de prier pour le Bénin, ses dirigeants, les malades et tous ceux qui traversent des difficultés diverses en ces jours marqués ainsi par la pandémie du Covid.

LIRE AUSSI:  Célébration du Ramadan: Les Ahmaddiyya de Bohicon prient pour le Bénin