Catégorie: Santé


Colonel Alain Azondékon, chef service pédiatrie de l’HIA: «Renforcer l’interaction entre la santé publique, la science et les droits humains»

Par Désiré GBODOUGBE,

«Le Sida à l’ère post 2015: Lier le Leadership, la science et les droits humains». Tel est le thème de la 18è Conférence internationale sur le Sida et les infections sexuellement transmissibles (IST) en Afrique (ICASA) qui se tiendra dans la capitale du Zimbabwé, Hararé, du 29 novembre au 4 décembre prochain. Le président du Comité scientifique sur les sciences sociales, les droits humains et les sciences politiques et rapporteur général de cette conférence, chef service pédiatrie de l’Hôpital d’instruction des armées (HIA), le médecin-colonel Alain Azondékon, présente ici les objectifs de ladite rencontre africaine.

… Lire +

Validation du SDTIC du ministère de la Santé: L’informatisation du système sanitaire béninois bientôt une réalité

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

Le système sanitaire béninois va connaître dans les mois à venir un nouveau développement avec la validation du Schéma directeur des Technologies de l’information et de la communication (SDTIC) du ministère de la Santé. C’était à la faveur d’un atelier qui a été clôturé vendredi 11 septembre dernier à Porto-Novo.

… Lire +

Ashok R. Michardani, président de la Commission nationale polio Plus: «Le Bénin est certifié pays libre de la polio»

Par Désiré GBODOUGBE,

Du 2 au 4 juin dernier, s’est déroulée à Abidjan, la 13e réunion de la Commission régionale de certification pour l’éradication de la poliomyélite en Afrique (CRCA). Au cours de cette session, le Bénin à l’instar du Burkina Faso, des Iles Comores et de Sao Tomé et Principes, a été déclaré pays libre de la poliomyélite. A cet effet, le Bénin a officiellement introduit le 27 août dernier dans son Programme élargi de vaccination (PEV) le nouveau vaccin. Le président de la Commission nationale Polio Plus Bénin et président du Comité régional Polio Plus pour l’Afrique (CRPPC), Ashok R. Mirchandani retrace ici le chemin parcouru.

… Lire +

Prise en charge de la drépanocytose au Bénin: L’antenne CPMI-NFED Borgou-Alibori inaugurée

Par Claude Urbain PLAGBETO,

Le Centre de prise en charge médicale intégrée du nourrisson et de la femme enceinte atteints de drépanocytose (CPMI-NFED) basé à Cotonou, dispose désormais d’une antenne départementale dans le Borgou-Alibori. Cette agence logée au CHDU-Borgou a été officiellement mise en service hier mardi 8 septembre à Parakou.

… Lire +

Lutte contre la maladie à virus Ebola: Vers l’éradication de l’épidémie

Par Désiré GBODOUGBE,

La lutte contre le virus Ebola qui a décimé plusieurs pays en Afrique de l’Ouest en 2014 tend vers sa fin. C’est du moins ce qu’on peut retenir de l’étude publiée par l’OMS le 31 juillet dernier dans la revue médicale « The Lancet » qui affirme que l’un des deux vaccins contre Ebola testés en Afrique s’est révélé totalement efficace.

… Lire +

Estelle Assah, responsable PTME à Bethesda: «Nous espérons le soutien du Programme et de l’Etat pour relever nos défis»

Par Maryse ASSOGBADJO,

Le challenge en matière du VIH et de la promotion de la Prévention de la transmission de la mère à l’enfant (PTME), est une œuvre commune aux centres de santé publics et privés. C’est l’une des raisons qui justifient l’engagement de l’hôpital Bethesda à la mise en œuvre du programme.

… Lire +

Soins obstétricaux et néonataux d’urgence en Afrique: Le Guide des recommandations pour la pratique clinique en révision

Par Maryse ASSOGBADJO,

Les sommités de la pédiatrie et de l’obstétrique africaine sont en atelier depuis mardi 25 août dernier, à Cotonou. Il s’agira pour elles de revisiter le ‘’Guide des recommandations pour la pratique clinique des soins obstétricaux et néonataux d’urgence en Afrique’’. Les travaux prennent fin demain vendredi.

… Lire +

Le professeur Fabien Houngbè à propos de la préservation du bien-être: «Le Béninois n’a pas la culture du bilan de santé»

Par zounars,

Dans la mentalité du citoyen apparemment bien portant, les hôpitaux et les médecins ne sont fréquentés qu’en cas de santé défaillante, hormis si l’on accompagne un patient. De ce fait, des pathologies profitent pour se développer alors qu’un simple bilan de santé suffit pour diagnostiquer le mal et vite le traiter. La culture du bilan de santé s’impose.

… Lire +