Catégorie: Politique


Assemblée nationale: La révision de la Constitution et autres enrôlés en procédure d’urgence

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

 

Le dossier de révision de la Constitution est désormais sur la table des députés à l’Assemblée nationale. La proposition de loi a été initiée par le député Augustin Ahouanvoèbla et neuf autres de ses collègues. Le dossier a été affecté pour être examiné en procédure d’urgence ce mardi 29 octobre à la Commission chargée des Lois  de l’Assemblée nationale. Outre la révision constitutionnelle, l’Assemblée nationale a enrôlé cinq autres propositions de lois également en lien avec les conclusions du dialogue politique. Il s’agit des propositions de loi sur l’amnistie ; sur le statut de l’opposition et sur le financement des partis politiques ; la proposition de de loi modificative du Code électoral et celle modificative de la Charte des partis politiques au Bénin. Les cinq propositions de lois ont été affectées en procédure d’urgence à la Commission en charge des Lois. L’examen en procédure d’urgence a été adopté ce mardi à l’unanimité des députés. Le président de la commission chargée des Lois, Orden Alladatin a promis de faire diligence pour étudier sans désemparer les six propositions de lois et déposer chacun des différents rapports dans un délai raisonnable. La plénière a décidé de se retrouver dès jeudi prochain pour le démarrage de l’examen de ces dossiers dont certains ne comportent que deux articles. Il faut souligner que l’initiative de ces six propositions de lois s’insère dans le cadre de la mise en œuvre des recommandations du dialogue politique des 10, 11 et 12 octobre derniers à Cotonou traduites en mesures législatives par le comité d’experts en charge de la mise en forme technique et qui a officiellement transmis son rapport au chef de l’Etat, vendredi 25 octobre dernier.

Mise en œuvre des recommandations du dialogue politique: Patrice Talon s’oppose à toute modification de la Constitution

Par Josué F. MEHOUENOU,

 

Le président Patrice Talon a saisi à nouveau l’occasion de la réception du travail du comité des experts mis en place pour la mise en forme technique des recommandations du dialogue politique tenu du 10 au 12 octobre dernier pour se faire plus précis sur la question de la révision de la constitution. Formel et incisif, il a exprimé son vœu de voir la loi fondamentale restée intacte jusqu’à la fin de son mandat.

… Lire +

2e session ordinaire de 2019 au Parlement: 70 députés répondent à l’appel de Louis Vlavonou  

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

 

Les travaux de la seconde session ordinaire de l’Assemblée nationale au titre de l’année 2019 sont désormais ouverts. L’ouverture a été favorisée par la présence de 70 députés, un nombre qui dépasse largement le quorum de 42 parlementaires exigé par la Constitution du 11 décembre 1990. La cérémonie a été marquée par un seul discours, celui du président de l’Assemblée nationale, Louis Vlavonou. Le numéro 1 de l’institution parlementaire a annoncé les défis de cette seconde session ordinaire encore appelée session budgétaire qui comporte une soixantaine de dossiers. Selon Louis Vlavonou, cette session sera consacrée principalement  à l’examen du projet de budget de l’Etat gestion 2020. Mais en plus, elle se penchera  sur plusieurs autres dossiers importants dont l’examen de la proposition de loi sur l’amnistie,  la proposition de loi portant statut de l’Opposition, la proposition de loi modificative et complétive du Code électoral, la proposition de loi modificative et complétive de la Charte des partis politiques et la proposition de loi sur le financement des partis politiques. L’importance de ces dossiers fait dire au président de l’Assemblée nationale que la seconde session ordinaire de l’année 2019 sera des plus laborieuses et productives.  La cérémonie d’ouverture a connu la présence de plusieurs personnalités et des membres du corps diplomatique accrédités près le Bénin.

Dialogue politique: Les membres du comité d’experts dévoilés  

Par Christian HOUNONGBE,

Dans le cadre de la mise en œuvre des recommandations du dialogue politique qui s’est déroulé les 10, 11 et 12 octobre derniers, le comité d’experts chargé de la mise en forme technique des mesures législatives relatives aux recommandations du dialogue politique a été constitué. Au total, neuf membres font partie de ce comité. Il s’agit de Dorothée Sossa, facilitateur du dialogue politique, Victor Prudent Topanou, rapporteur général du dialogue politique,  Orden Alladatin, 1er rapporteur du dialogue politique, Luc Sinzogan, 2e rapporteur du dialogue politique, Mathurin Nago, membre Up, André Okounlola, député Br, Augustin Ahouanvoebla,  député Up, Abdoulaye Gounou, député Br et Barthélemy Kassa, député Br.

Dialogue politique : Patrice Talon rencontre la Conférence des présidents de l’Assemblée nationale

Par Kokouvi EKLOU,

Le président de la République rencontre ce jeudi la Conférence des présidents de l’Assemblée nationale, annonce le relevé du Conseil des ministres du mercredi 16 octobre. Ceci en réponse aux recommandations consensuelles contenues dans la synthèse du rapport des travaux du dialogue politique convoqué par le chef de l’Etat du 10 au 12 octobre dernier. Marquant son adhésion aux recommandations de ces assisses, le gouvernement a décidé d’entreprendre dès les prochains jours, les actions nécessaires à la mise en œuvre de celles relevant de sa responsabilité. Sa rencontre de ce jour s’inscrit donc au nombre de ces actions et témoigne d’une suite responsable que l’Exécutif donne à cet important évènement politique qu’ont été ces assises.