Catégorie: International


Commission de la Cedeao: Marcel de Souza passe service à Jean-Claude Brou

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

L’Ivoirien Jean-Claude Brou est désormais aux commandes à la présidence de la Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique et de l’Ouest (Cedeao). Il a reçu, ce jeudi 1er mars, le témoin des mains de Marcel de Souza qui a passé environ deux ans à ce poste. La cérémonie de passation de charge s’est déroulée au siège de l’institution sous-régionale à Abuja au Nigeria.

Précédemment ministre de l’Industrie et des Mines de la Côte d’Ivoire, Jean Claude Brou a été choisi, le samedi 16 décembre 2017, par les chefs d’Etat et de gouvernement des pays membres de la Cedeao comme le nouveau président de cette commission stratégique. C’était lors de la 52e session ordinaire de la Cedeao qui s’est tenue dans la capitale nigériane.

Jean-Claude Brou a occupé par le passé de hautes fonctions notamment au Fonds monétaire international (Fmi), à la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bceao) et dans l’administration publique ivoirienne. Il est titulaire d’un doctorat en sciences économiques et d’un Master of business administration (Mba) en finance qu’il a obtenus respectivement en 1982 et 1980. L’on ne peut que souhaiter un excellent mandat au nouveau président de la Commission de la Cedeao et un bon retour au bercail à notre compatriote Marcel de Souza qui a brillamment honoré le Bénin à la tête de cette institution supranationale.

 

CEDEAO : Le Général Francis Awagbè Béhanzin nommé nouveau commissaire

Par Kokouvi EKLOU,

Le Général Francis Awagbè Béhanzin a été nommé nouveau commissaire de la CEDEAO au département Affaires politiques, Paix et Sécurité à l’issue de la 18ème session du Conseil des ministres de l’organisation sous régionale tenue à Lomé, la capitale togolaise. Il a été reçu dans le rang des 17 nouveaux fonctionnaires statutaires de l’organisation à la suite d’une réunion essentiellement destinée à l’audition des candidats aux postes statutaires de l’organisation. Deux jurys dont le premier présidé par le Togo et le second par le Mali ont reçu les candidats, à raison de 3 par poste et par pays. Un processus au terme duquel les noms de 14 commissaires, deux directeurs généraux et d’un auditeur général ont été soumis à l’approbation du Conseil des ministres présidé par Robert Dussey, ministre togolais des Affaires étrangères.

Agé de 62 ans, cet officier supérieur de la police nationale à la retraite a été fait commandeur de l’Ordre national du mérite du Bénin, le 13 juillet 2017. Celui dont l’engagement pour la sécurité publique dans son pays et la promotion de la paix en Afrique et dans le monde n’est point à démontrer à travers ses faits d’arme se prépare à relever un autre challenge dès sa prise de fonction annoncée pour le 1er mars prochain.

 

Les Commissions de la CEDEAO

Mme Finda Koroma (Sierra Leone) : Vice-présidente

Général Francis Béhanzin (Bénin) : département affaires politiques, paix et sécurité

Mme Siga Fatima Jagne (Gambie) : département affaires sociales et genre

Docteur Kofi Konadu Apraku (Ghana) : département des politiques macroéconomiques et de la recherche économique

Mamadou Traoré (Mali) : département industrie et promotion du secteur privé

Léopoldo Amado (Guinée-Bissau) : département éducation, science et culture

Benedict Roberts (Libéria) : département administration générale et des conférences

Douka Sadikou (Niger) : département énergie et mines

Mouhamed Nour-Dine Assindoh (Togo) : Giaba

Professeur Stanley Okolo (Nigéria): OAAS
Mme Halima Ahmed (Nigéria) : département finances

Pathé Gueye (Sénégal) : département infrastructures

Tèi Konzi (Togo) : département commerce, douanes et libre circulation

Sankaré Sékou (Guinée) : département agriculture

Alfred Mahamadu Braimah (Ghana): auditeur général

Zouli Bonkoungou (Burkina Faso) Télécommunication et technologie de l’information

Jeremias Dias Furtado (Cap Vert) ressources humaines.

 

Zimbabwé: Robert Mugabé abdique

Par Kokouvi EKLOU,

Comme attendu, le président du Zimbabwé vient de démissionner de la tête de son pays après 37 ans au pouvoir. Le vétéran de 93 ans a fini par céder à la pression populaire après avoir été assigné en résidence surveillée par l’armée révoltée par la guerre de succession qui agite depuis un moment le pays. C’est une nouvelle page de l’histoire du Zimabawé qui s’écrit désormais sans le père de l’indépendance de l’ancienne Rhodésie.

Zimbabwé: Robert Mugabé abdique

Par Kokouvi EKLOU,

Comme attendu, le président du Zimbabwé vient de démissionner de la tête de son pays après 37 ans au pouvoir. Le vétéran de 93 ans a fini par céder à la pression populaire après avoir été assigné en résidence surveillée par l’armée révoltée par la guerre de succession qui agite depuis un moment le pays. C’est une nouvelle page de l’histoire du Zimabawé qui s’écrit désormais sans le père de l’indépendance de l’ancienne Rhodésie.

Développement de la République populaire de Chine: Le génie d’un peuple qui fascine

Par Pintos GNANGNON,

Aujourd’hui, la République populaire de Chine est citée en exemple comme un pays ayant en quelques années atteint un niveau d’émergence très considérable. Un résultat obtenu grâce aux efforts de tous les citoyens et de la vision des dirigeants de ce pays qui ont affiché de grandes ambitions et ont montré la voie du développement.

… Lire +

Affaire dite des « Biens mal acquis » en Guinée équatoriale: Le consul Leandro Ebang Miko Angue clarifie et donne la position de son pays

Par Pintos GNANGNON,

Le consul général de la République de Guinée équatoriale en poste au Bénin, Leandro Ebang Miko Angue, a rencontré la presse locale, ce mercredi 6 septembre, dans les locaux de la représentation diplomatique de son pays à Cotonou. Il a entretenu les journalistes sur l’affaire dite des « biens mal acquis » par des dirigeants équato-guinéens et sur les relations de coopération qui unissent nos deux pays.

… Lire +

Conseil présidentiel pour l’Afrique d’Emmanuel Macron : Deux ‘’experts’’ béninois membres

Par Kokouvi EKLOU,

« C’est avec beaucoup de fierté mais aussi avec beaucoup d’humilité au regard de la tâche qui nous attend, que je viens d’intégrer le Conseil présidentiel pour l’Afrique qui a été officialisé le 29 août 2017 ». Ainsi s’est confié, sur sa page facebook, Jean-Marc Ajovi-Boco, ancien capitaine de l’équipe nationale de football (ancien sociétaire du Racing Club de Lens) après cet honneur à lui fait par le président français Emmanuel Macron à l’instar d’autres experts parmi lesquels figure un autre Béninois, l’ancien ambassadeur du Bénin près la France, Jules-Armand Aniambossou.   

Les membres de ce conseil directement rattaché au Président de la République, onze au total, ont pour mission d’apporter au président français un éclairage différent, puisque venant d’hommes et de femmes de terrain ayant un lien fort avec l’Afrique sur les enjeux de la relation entre la France et l’Afrique lui permettant de nourrir sa politique africaine. Ils devront par ailleurs formuler des propositions concrètes d’actions sur des secteurs d’avenir de la relation entre la France et l’Afrique, faire part au président de la République de la perception de la France et de sa politique en Afrique par les Africains eux-mêmes, notamment les jeunes générations et puis développer un lien avec la société civile africaine afin de davantage prendre en compte ses préoccupations.

Les deux Béninois qui ont un statut de bénévoles tout comme les autres membres ont affirmé à la suite de leur nomination leur envie de participer à la construction d’une autre relation entre la France et l’Afrique.

Deuil au Burkina Faso: Le président de l’Assemblée nationale Salifou Diallo n’est plus

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

Le président de l’Assemblée nationale du Burkina Faso, docteur Salifou Diallo est décédé dans la nuit du vendredi 18 à ce samedi 19 août à Paris en France. L’information a été confirmée par le Gouvernement burkinabè qui a adressé ce matin un message de condoléances à la famille de l’illustre disparu. Le président Salifou Diallo était parti pour des soins en Tunisie. Mais entre-temps, il a décidé d’aller se reposer en France et il devait rentrer à Ouagadougou ce samedi 19 août. Mais Dieu qui détient le vrai agenda des hommes en a décidé autrement. Le docteur Salifou Diallo connaît bien le Bénin. Il y était d’ailleurs le lundi 10 avril dernier, à l’invitation de son homologue béninois, Me Adrien Houngbédji où il a participé à la cérémonie d’ouverture solennelle des travaux de la première session ordinaire de l’année 2017 de l’Assemblée nationale du Bénin. Il était à la tête d’une délégation de huit députés. A l’occasion, l’hôte de marque du président Adrien Houngbédji a livré, à la tribune de l’hémicycle, un message d’espoir, d‘unité et de solidarité dans lequel il a salué la dynamique d’actions entre le Gouvernement et le Parlement béninois pour la consolidation de la démocratie et de l’Etat de droit. Cette synergie d’actions, selon lui, témoigne de ce que le Bénin est vraiment une source d’inspiration pour les autres pays de la sous-région en matière d’avancée démocratique.

Le désormais Feu président Salifou Diallo est né le 9 mai 1957 au Burkina Faso. Juriste en droit public international et négociateur en gestion des conflits, il est titulaire d’un doctorat de l’Université de Perpignan en France. Il est membre du parti au pouvoir burkinabè. Paix à l’âme du défunt !

 

 

 

Politique africaine: Le Rwanda, un modèle politique qui fait école

Par Josué F. MEHOUENOU,

Tito Rutaremara, sénateur rwandais et co-fondateur du Front patriotique rwandais, parti au pouvoir, a échangé ce mardi 18 juillet avec une poignée de journalistes francophones en séjour à Kigali. Les échanges ont été vifs, nourris, mais surtout très instructifs sur le modèle politique rwandais, le style de gouvernance, en bref la démocratie à la rwandaise.

… Lire +