Catégorie: Economie


Cosme Goundété, président de l’Oecca-Bénin: « L’expert-comptable ne coûte rien à l’entreprise »

Par Claude Urbain PLAGBETO,

« Considérer que l’expert-comptable coûte cher à l’entreprise, c’est une image erronée », pense  Cosme Goundété, président de l’Ordre des experts-comptables et comptables agréés du Bénin (Oecca-Bénin) et président en exercice du Conseil permanent de la profession comptable (Cppc-Uemoa). Cette erreur, déplore-t-il,ne se fait généralement qu’au Bénin. Dans d’autres pays comme la Côte d’Ivoire, fait-il savoir, les entrepreneurs demandent plutôt ce qu’ils peuvent gagner en s’adressant à un cabinet d’expertise-comptable et non en se fixant sur le coût des prestations.

… Lire +

Projet de loi de finances gestion 2020: 1 653,2 milliards F Cfa de ressources attendues à l’horizon 2022

Par Isidore Alexis GOZO ( Stag),

Au regard du cadrage macroéconomique, les ressources totales du budget général devraient afficher une hausse de 10,9 % en moyenne annuelle sur la période 2020-2022. Spécifiquement pour 2020, elles s’afficheraient à 1 358,3 milliards F Cfa contre 1 211,9 milliards F Cfa en 2019, soit une hausse de 12,5 %.

… Lire +

Interopérabilité des services financiers numériques dans l’Uemoa: Avancées et défis de la réforme de la finance digitale

Par Claude Urbain PLAGBETO,

Le projet d’interopérabilité initié par la Bceao pour accroître l’adoption des services financiers numériques dans l’Uemoa est en bonne voie. Le point à mi-parcours de sa mise en œuvre augure d’une réforme profonde de la finance digitale au profit aussi bien des utilisateurs que des fournisseurs.

… Lire +

Secteur de l’énergie : 75.000 compteurs électriques réceptionnés

Par Alexis Meton,

Chose promise, chose due. Annoncés depuis quelques jours pour renforcer la révolution énergétique au Bénin, les compteurs électriques sont enfin là. Ils ont été réceptionnés ce vendredi 27septembre par le ministre de l’Energie, Jean Claude Houssou au port autonome de Cotonou. Au total 75.000 dont 70.000 compteurs monophasés et 5.000 compteurs triphasés en prépayé, cet arrivage permettra selon les explications des autorités, à la Société béninoise d’énergie électrique de satisfaire la demande nationale actuelle. Celle-ci est de 25.000 compteurs et certains demandeurs espéraient désespérément depuis des mois leur compteur pour jouir de l’énergie électrique. 

Cette nouvelle disponibilité va atténuer la souffrance des concitoyens, martèle le ministre de l’Energie, Jean Claude Houssou. 

La disponibilité de compteur, attribuée à la vision d’anticipation du chef de l’État, Patrice Talon sort ainsi plusieurs ménages de l’obscurité. Car, les agents de la société vont travailler sans désemparer pour satisfaire les demandes en cours.

Rencontre multi-acteurs du Bénin Dns Forum: Réfléchir sur les stratégies du numérique pour le développement

Par Christian HOUNONGBE,

Dans le cadre du Bénin Dns Forum, une rencontre multi-acteurs a réuni, ce jeudi 19 septembre, les cadres techniques et économiques du monde de l’Internet au Bénin à Cotonou. Autour du thème : « Technologie de l’internet et perspectives économiques pour l’atteinte des Odd au Bénin », ils ont échangé sur leurs expériences sur l’implémentation, l’exploitation et le développement des infrastructures IP et Dns pour répondre aux besoins des utilisateurs finaux de l’Internet. Selon le président du Comité d’organisation de cette 5e édition du Bénin DNS Forum, Yazid Akanho, au cours de ce séminaire d’échanges co-organisé avec l’Agence du développement du Numérique (Adn), un point d’honneur est mis sur la diversité des acteurs et la qualité des participants afin de garantir des réflexions tout aussi riches, utiles et constructives. A l’en croire, les participants venus aussi bien du secteur privé que de l’administration publique aborderont ensemble les grands enjeux liés aux technologies de l’Internet et les perspectives économiques pouvant permettre au Bénin de réaliser les Objectifs de développement durable à l’échéance annoncée de 2030. C’est le lieu pour le directeur général de l’Agence du développement du Numérique (Adn) de saluer la diversité des structures présentes. Il a réitéré le soutien du gouvernement à ces assises et a promis son soutien pour les  prochaines éditions. Il souhaite que le Bénin Dns Forum ne s’arrête pas seulement à deux villes du pays mais profite également aux autres grandes agglomérations du Bénin. Signalons que de grands panels ont meublé cette première journée des rencontres multi-acteurs.

Bio Goura Soulé, assistant technique Elevage et pastoralisme à la Cedeao: «Le pastoralisme a permis la densification des économies de la région »

Par Bruno SEWADE,

L’assistant technique au pastoralisme et à l’élevage au département Agriculture, Environnement et Ressources naturelles de la Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest, Bio Goura Soulé, à travers cette interview, estime que le pastoralisme et la transhumance ont permis la densification des économies des pays de la sous-région. Ceci avec toutes les mutations survenues ces dernières années.

… Lire +

Commerce international : L’ananas béninois à la conquête du marché chinois

Par Kokouvi EKLOU,

Après l’anacarde, le karité, le sésame et bientôt le soja, l’ananas béninois va aussi franchir les frontières chinoises. Cette bonne nouvelle pour les producteurs et exportateurs nationaux a été donnée par le conseiller à l’Economie de l’Ambassade de Chine près le Bénin, à l’occasion du forum organisé à Cotonou, vendredi 13 septembre dernier, par Société générale Bénin autour du thème ‘’Développer votre potentiel à l’international’’. Selon Bohui Zhang, des agents des Douanes chinoises séjournent actuellement au Bénin pour étudier les conditions phytosanitaires pour l’exportation de l’ananas local sur leur territoire. Tout ceci ayant été facilité par l’Agence de Promotion des Investissements et des Exportations (Apiex).

Suspendu six mois durant  par le gouvernement en raison de la présence d’un taux trop élevé de résidus d’éthéphon dépassant la limite maximale autorisée notamment sur le marché européen, l’ananas béninois a retrouvé le chemin des exportations en août 2017. Son entrée imminente sur le marché chinois témoigne à n’en plus douter de sa qualité et des efforts des autorités pour un repositionnement des produits de rente.  

Passation de charges: Aurélie Adam Soulé Zoumarou transfère la communication à Alain Orounla

Par Christian HOUNONGBE,

 

L’ancien ministre de l’Economie numérique et de la Communication, Aurélie Adam Soulé Zoumarou, désormais ministre du Numérique et de la Digitalisation, a transféré ses charges de la communication et de la poste au nouveau ministre Alain Orounla, ce vendredi 6 septembre à Cotonou. A cette occasion les deux  ministres ont pris l’engagement de relever les défis des secteurs des médias, de la poste et de la communication au Bénin.

C’est le lieu pour la ministre Aurélie Adam Soulé Zoumarou de témoigner sa gratitude au président de la République pour lui avoir renouvelé sa confiance. Elle s’est réjouie des actions entreprises avec le soutien de ses collaborateurs pour hisser haut les secteurs de l’économie numérique et de la communication. Mais, elle reste convaincue que «  tant qu’il reste à faire, il faut donner de son temps et de son énergie ». Selon elle, plusieurs réalisations ont été possibles en quelques mois dans le domaine de la communication et des médias. Il s’agit entre autres de l’effectivité de la Télévision numérique terrestre au Bénin avec l’opérationnalisation du projet et les formations aux professionnels des médias, le programme de modernisation de l’Office de radiodiffusion et télévision du Bénin et le projet de restructuration de l’Onip, l’Abp et du Fapa. Après avoir salué les efforts des acteurs des médias, elle les a invités à l’ère de la digitalisation à relever les défis de la modernisation de la presse béninoise en accompagnant leur nouveau ministre Alain Arounla.

Pour elle, de nombreux challenges attendent son nouveau collègue à qui elle promet sa disponibilité vue la transversalité du secteur de la communication avec celui du numérique et de la digitalisation. Le nouveau ministre chargé de la Communication, Alain Arounla, est également reconnaissant de la confiance placée en sa modeste personne par le chef de l’Etat. Il ne doute pas des compétences des cadres de ce ministère et promet travailler avec eux en vue de la modernisation du Bénin. « Nous veillerons à la préservation des acquis sociaux et trouverons ensemble les moyens de gagner le pari de la modernisation de la presse ». Pour lui, le Bénin a besoin d’une presse compétente et responsable au service du développement et non d’une presse de dénigrement.