Catégorie: Economie


Fourniture d’énergie électrique-Fourniture d’énergie électrique: La centrale 127 MW de Maria-Gléta 2 inaugurée demain

Par Admin2,

la_centrale_thermique_de_maria_gleta_2

Dotée d’une capacité de 129 MW à la livraison, la centrale thermique de Maria-Gléta 2 (Première phase) est achevée et sera officiellement mise en service demain. Fonctionnelle depuis un mois, elle est composée de sept moteurs Man 18V60DF d’une puissance de 18,5 MW chacun, d’un poste d’évacuation de 161kV extensible à 400 MW de capacité, d’un poste d’interconnexion au réseau Gas, précise Christophe Pringault, coordonnateur du projet de construction de la centrale. Elle alimente environ la moitié des besoins de la clientèle de la Société béninoise d’énergie électrique (Sbee). C’est le ministre de l’Energie, Dona Jean-Claude Houssou, en personne, qui procédera ce jeudi 29 août, à son inauguration qui l’a annoncé à la faveur d’une causerie-débat animée ce mercredi à Cotonou.

Entretien avec Alassane Ouattara, président de la Cceg/Uemoa: « La fixité du franc Cfa (à l’Euro) a bien servi nos économies »

Par Claude Urbain PLAGBETO,

Le chef d’Etat ivoirien, Alassane Dramane Ouattara, est le président en exercice de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement (Cceg) de l’Uemoa. Au terme de la vingt-et-unième session ordinaire de ladite Conférence, tenue le 12 juillet dernier à Abidjan en Côte d’Ivoire, il s’est entretenu avec les hommes des médias sur la position des pays de l’Uemoa sur la mise en œuvre de la monnaie unique de la Cedeao, la Zone de libre-échange continentale.

… Lire +

Fourniture d’énergie électrique: La centrale 127 MW de Maria-Gléta 2 inaugurée demain

Par Claude Urbain PLAGBETO,

 

Dotée d’une capacité de 129 MW à la livraison, la centrale thermique de Maria-Gléta 2 (Première phase) est achevée et sera officiellement mise en service demain. Fonctionnelle depuis un mois, elle est composée de sept moteurs Man 18V60DF d’une puissance de 18,5 MW chacun, d’un poste d’évacuation de 161kV extensible à 400 MW de capacité, d’un poste d’interconnexion au réseau Gas, précise Christophe Pringault, coordonnateur du projet de construction de la centrale. Elle alimente environ la moitié des besoins de la clientèle de la Société béninoise d’énergie électrique (Sbee). C’est le ministre de l’Energie, Dona Jean-Claude Houssou, en personne, qui procédera ce jeudi 29 août, à son inauguration qui l’a annoncé à la faveur d’une causerie-débat animée ce mercredi à Cotonou.

 

7e sommet de la Ticad: Aurélie Adam Soulé Zoumarou à une rencontre  sur les Tic

Par Christian HOUNONGBE,

 

Présente dans la délégation qui accompagne le président Patrice Talon  à la 7e Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (Ticad7) qui se tient à Yokohama au Japon, la ministre de l’Economie numérique et de la Communication, Aurélie Adam Soulé Zoumarou, participera, ce mercredi 28 août, à une table ronde de haut niveau sur les nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication entre l’Afrique et le Japon. Elle est aux côtés du chef de l’Etat sur plusieurs dossiers relevant du domaine du développement du numérique au Bénin lors de ce sommet dédié au développement de l’Afrique. Il sera essentiellement question de mettre les projecteurs sur la capacité de l’Afrique à tirer profit de nouvelles activités générées par le fort potentiel que constitue le secteur des Tic. La ministre de l’Economie numérique et de la Communication ne manquera pas de partager avec ses pairs lors de ce panel de haut niveau la vision du gouvernement du Bénin pour le numérique à travers son Programme d’actions. 

Près de 5000 participants dont les chefs d’Etat et de gouvernements et des responsables d’institutions, des représentants d’organisations internationales et régionales, des acteurs du secteur privé, d’Ong et de la Société civile, sont présents à cette conférence autour du thème « Afrique et Yokohama partageant une passion pour le futur ». 

                                                                                                     

 

 

Google Maps: L’innovation appréciée des Béninois

Par Admin3,

Google Maps

Les Béninois profitent desnouvelles cartes Google mieux adaptées au trafic routier dans six pays africains. Grâce aux infrastructures numériques réalisées par le gouvernement sous le leadership de la ministre de l’Economie numérique et de la Communication, Aurélie Adam Soulé Zoumarou, cette nouveauté lancée au Nigeria, le mercredi 24 juillet dernier servent énormément aux citoyens béninois. Certains font déjà une belle expérience avec ce produit. « La nouvelle version de Google Maps  nous aide à nous déplacer aisément en cette période où le plan de circulation a changé dans la capitale économique du pays » témoigne Hervé Koffi, en service au Port autonome de Cotonou. A l’en croire, avec ce nouveau modèle de Google les usagers de la route à moto ou en voiture peuvent connaitre d’avance les axes en embouteillages dans la ville à partir de leur téléphone portable. Pour Cosme Lissassi, développeur, Google Maps offre un mode de transport dédié pour fournir des indications et des outils de navigation pour les motos au Bénin et dans cinq autres pays africains identifiés comme des zones de croissance potentielles. Selon lui, plusieurs usagers de la route en bénéficient à cause des évolutions des infrastructures numériques dans le pays. Pour lui, cette nouveauté est une aubaine car les instructions de navigation sont données en langue locale pour la conduite moto et voiture, pour que les noms des localités et les lieux soient correctement prononcés. «Ce que nous espérons vraiment, ce sont les personnes susceptibles de se rendre dans une ville inconnue pour pouvoir découvrir les informations dont elles ont besoin pour faire ce voyage », explique Jeff Albertson, responsable produit chez Google. Pourvu que ce modèle de Google Maps fasse découvrir le Bénin aux touristes étrangers qui peuvent traverser les localités du pays sans un guide grâce à ce produit.

Mise en place du Secrétariat de la zone de libre-échange: La Bad appuie l’Union africaine pour 4,8 millions de dollars

Par Admin3,

Secrétariat

Dans le cadre de ses actions pour accélérer la mise en œuvre de l’Accord de la Zone de libre-échange continentale africaine, le Groupe de la Banque africaine de développement (Bad) accompagne l’Union africaine pour la mise en place de son secrétariat. C’est à travers un accord de subvention de 4,8 millions de dollars signé par les deux institutions, selon un communiqué de la Bad.

… Lire +

Diversification des filières agricoles: La sous filière mangue relancée dans le Couffo

Par Admin3,

Diversification

La sous filière mangue est relancée, le jeudi 8 août dernier à Klouékanmè, à travers la remise de jeunes plants aux producteurs de la zone agricole pôle 5, regroupant 14 communes des départements du Couffo et du Zou. Ce sont en tout 8800 plants de manguier de la variété kent qui sont acquis, pour cette phase pilote, par le gouvernement dont l’ambition est d’en faire un produit d’exportation.

… Lire +

Diversification des filières agricoles: La sous filière mangue relancée dans le Couffo

Par Désiré C. VIGAN A/R Mono Couffo,

La sous filière mangue est relancée, le jeudi 8 août dernier à Klouékanmè, à travers la remise de jeunes plants aux producteurs de la zone agricole pôle 5, regroupant 14 communes des départements du Couffo et du Zou. Ce sont en tout 8800 plants de manguier de la variété kent qui sont acquis, pour cette phase pilote, par le gouvernement dont l’ambition est d’en faire un produit d’exportation.

… Lire +

Mise en place du Secrétariat de la zone de libre-échange: La Bad appuie l’Union africaine pour 4,8 millions de dollars

Par Bruno SEWADE,

Dans le cadre de ses actions pour accélérer la mise en œuvre de l’Accord de la Zone de libre-échange continentale africaine, le Groupe de la Banque africaine de développement (Bad) accompagne l’Union africaine pour la mise en place de son secrétariat. C’est à travers un accord de subvention de 4,8 millions de dollars signé par les deux institutions, selon un communiqué de la Bad.

… Lire +

Google Maps: L’innovation appréciée des Béninois

Par Christian HOUNONGBE,

 

Les Béninois profitent desnouvelles cartes Google mieux adaptées au trafic routier dans six pays africains. Grâce aux infrastructures numériques réalisées par le gouvernement sous le leadership de la ministre de l’Economie numérique et de la Communication, Aurélie Adam Soulé Zoumarou, cette nouveauté lancée au Nigeria, le mercredi 24 juillet dernier servent énormément aux citoyens béninois. Certains font déjà une belle expérience avec ce produit. « La nouvelle version de Google Maps  nous aide à nous déplacer aisément en cette période où le plan de circulation a changé dans la capitale économique du pays » témoigne Hervé Koffi, en service au Port autonome de Cotonou. A l’en croire, avec ce nouveau modèle de Google les usagers de la route à moto ou en voiture peuvent connaitre d’avance les axes en embouteillages dans la ville à partir de leur téléphone portable. Pour Cosme Lissassi, développeur, Google Maps offre un mode de transport dédié pour fournir des indications et des outils de navigation pour les motos au Bénin et dans cinq autres pays africains identifiés comme des zones de croissance potentielles. Selon lui, plusieurs usagers de la route en bénéficient à cause des évolutions des infrastructures numériques dans le pays. Pour lui, cette nouveauté est une aubaine car les instructions de navigation sont données en langue locale pour la conduite moto et voiture, pour que les noms des localités et les lieux soient correctement prononcés. «Ce que nous espérons vraiment, ce sont les personnes susceptibles de se rendre dans une ville inconnue pour pouvoir découvrir les informations dont elles ont besoin pour faire ce voyage », explique Jeff Albertson, responsable produit chez Google. Pourvu que ce modèle de Google Maps fasse découvrir le Bénin aux touristes étrangers qui peuvent traverser les localités du pays sans un guide grâce à ce produit.