Carnet noir: Le colonel Jean-Marie Ahodi s’en est allé

Par Kokouvi EKLOU,

  Rubriques: Société |   Commentaires: Aucun

Carnet noir: Le colonel Jean-Marie Ahodi s’en est allé

L’armée béninoise est en deuil. Elle a vu arracher à son affection, lundi 12 avril dernier, au Centre national hospitalier universitaire Hubert Maga, le colonel Jean-Marie Stéphane Ahodi, ancien commandant du Groupement national des Sapeurs-pompiers.

LIRE AUSSI:  Verdict dans l’affaire ICC-Services: Justice et réconfort pour les victimes

L’ancien directeur général adjoint de l’Institut des Relations internationales et des Etudes stratégiques du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération n’est plus. Le colonel Jean-Marie Stéphane Ahodi, ancien commandant du Groupement national des Sapeurs-pompiers, s’en est allé, lundi 12 avril dernier. Né le 22 janvier 1960, il laisse derrière lui une veuve et quatre orphelins.
Promu colonel le 1er juillet 2012, Jean-Marie Stéphane Ahodi a occupé précédemment plusieurs postes dont ceux de conseiller technique aux Affaires stratégiques du ministre de la Défense nationale de novembre 2013 à mars 2016, du commandant en second du Groupement national des Sapeurs-pompiers (2004-2012).
Chevalier de l’Ordre national de mérite du Bénin en 1998, médaillé des Nations Unies respectivement en 2004 (Monuc) et en août 2006 (Onuci), il laisse le souvenir d’un grand officier dont le parcours et la probité honorent l’Armée à laquelle il s’est dévoué.

LIRE AUSSI:  Imsp de Dangbo: Les nouvelles tendances des méthodes mathématiques en physiques en débat