Budget des élections communales et municipales de mai 2020 : Plus de 5 milliards pour la Céna

Par Anselme Pascal AGUEHOUNDE,

  Rubriques: Actualités |   Commentaires: Aucun


Les institutions impliquées dans l’organisation des élections communales et municipales de mai 2020 ont tenu une conférence budgétaire pour amender et arrêter le budget. Aux termes du communiqué qui a sanctionné les concertations, plus de 5 milliards de francs Cfa sont alloués à la Commission électorale nationale autonome.

 

Pour l’organisation des élections communales et municipales, 5 milliards 200 millions de francs Cfa sont mis à la disposition de la Commission électorale nationale autonome sur un budget total arrêté à 6 milliards 993 millions 528 mille 200 francs Cfa ! Ce budget se décompose comme suit pour les autres institutions impliquées dans l’organisation des élections communales et municipales de mai 2020 : 620 millions pour la Cour suprême ; 200 millions pour la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication ; 35 millions pour le ministère de la Justice et de la Législation ; 154 millions pour le ministère de la Communication et de la Poste, 351 millions 690 mille pour le ministère de l’Intérieur et de la Sécurité publique ; 322 millions 838 mille deux cents pour le ministère de la Défense nationale et 110 millions pour le ministère de la Décentralisation et de la Gouvernance locale. « Les décaissements se feront de façon à assurer l’organisation des élections dans de bonnes conditions et dans le respect des règles budgétaires et comptables en République du Bénin », précise le communiqué lu ce jour lundi 17 février par Emmanuel Tiando, président de la Céna, au terme de la conférence budgétaire. Il invite toutes les parties prenantes à jouer leur partition pour des élections inclusives et pacifiques.

LIRE AUSSI:  Assemblée nationale: La session budgétaire s’ouvre le 23 octobre prochain

Les institutions impliquées dans l’organisation des élections communales et municipales de mai 2020 ont tenu une conférence budgétaire pour amender et arrêter le budget. Aux termes du communiqué qui a sanctionné les concertations, plus de 5 milliards de francs Cfa sont alloués à la Commission électorale nationale autonome.

 

Pour l’organisation des élections communales et municipales, 5 milliards 200 millions de francs Cfa sont mis à la disposition de la Commission électorale nationale autonome sur un budget total arrêté à 6 milliards 993 millions 528 mille 200 francs Cfa ! Ce budget se décompose comme suit pour les autres institutions impliquées dans l’organisation des élections communales et municipales de mai 2020 : 620 millions pour la Cour suprême ; 200 millions pour la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication ; 35 millions pour le ministère de la Justice et de la Législation ; 154 millions pour le ministère de la Communication et de la Poste, 351 millions 690 mille pour le ministère de l’Intérieur et de la Sécurité publique ; 322 millions 838 mille deux cents pour le ministère de la Défense nationale et 110 millions pour le ministère de la Décentralisation et de la Gouvernance locale. « Les décaissements se feront de façon à assurer l’organisation des élections dans de bonnes conditions et dans le respect des règles budgétaires et comptables en République du Bénin », précise le communiqué lu ce jour lundi 17 février par Emmanuel Tiando, président de la Céna, au terme de la conférence budgétaire. Il invite toutes les parties prenantes à jouer leur partition pour des élections inclusives et pacifiques.

LIRE AUSSI:  Session ordinaire du Conseil de l’Ordre national du Bénin: 286 dossiers civils et militaires prêts sur 560 attendus